La Russie va vendre des armes au Cameroun (officiel)

La Russie renforcera la coopération militaro-technique avec d’autres pays en augmentant ses exportations d’armes en 2015, a annoncé vendredi un officiel de la Défense.La Russie renforcera la coopération militaro-technique avec d’autres pays en augmentant ses exportations d’armes en 2015, malgré les sanctions occidentales, a annoncé vendredi un officiel de la Défense.
« Les futurs contrats russes sur les exportations d’équipements de défense s’élèvent à 48 milliards de dollars, alors que le pays a exporté des armes estimées à plus de 15,5 milliards de dollars en 2014 », a déclaré Alexander Fomin, chef de l’agence de coopération militaro-technique du ministère de la Défense, lors d’une réunion au Conseil de la fédération, chambre haute du Parlement.
La Russie a signé 90 accords sur les exportations d’armes, la production de l’industrie de l’aviation dominant la structure des exportations, a-t-il poursuivi. « Les livraisons d’avions (militaires) se sont élevées à 44% (des exportations) », a-t-il ajouté. Le pays compte signer des accords de coopération militaro-techniques avec le Kirghizistan, l’Ouzbékistan et le Cameroun cette année.
L’ambassadeur de Russie au Cameroun, S.E. Nikolay Ratsiborinski, avait déjà annoncé à la mi-janvier au président Paul Biya que son pays était disposé à l’accompagner dans le cadre de la lutte contre Boko Haram avec des arments et équipements « de dernière génération ».
Alexander Fomin a indiqué ce vendredi que la Russie a vendu à l’étranger des équipements militaires d’occasion pour plus de 1,3 milliard de dollars.
En 2014, la Russie était toujours le deuxième plus grand exportateur d’armes du monde, après les Etats-Unis. Ses principaux clients étaient l’Inde, l’Irak, la Chine, le Vietnam et le Venezuela.
Selon M. Fomin, la situation des exportations d’armes pourrait se compliquer en 2015 à cause des sanctions occidentales et des perturbations au niveau des liens entre les industries russes et ukrainiennes.
Par ailleurs, Alexander Brindikov, conseiller de Rosoboronexport, agence d’Etat pour les exportations militaro-techniques, a fait remarquer que la Russie doit abandonner une trentaine de secteurs du marché mondial des armes en raison de la faible compétitivité de produits particuliers.
Le président russe Vladimir Poutine a promis fin janvier de poursuivre l’expansion de la présence russe sur les marchés des armes dans la région Asie-Pacifique, en Afrique, en Amérique latine et dans les Caraïbes.
M. Poutine a souligné que les exportations de produits militaires de haute technologie étaient très importantes pour la Russie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *