La Russie subirait les conséquences les plus graves si elle attaquait l’Ukraine

Vladimir Zelenski

Les États-Unis et leurs alliés ont prévenu la Russie qu’elle subirait les conséquences les plus graves si elle décidait d’attaquer l’Ukraine. C’est ce qu’a déclaré la secrétaire d’État adjointe américaine Wendy Sherman à une conférence de presse à l’issue de la réunion du Conseil Otan-Russie.

« Aujourd’hui, nous avons de nouveau dit clairement aux Russes que s’ils poursuivaient leur intervention en Ukraine, ils devraient subir des conséquences bien plus graves qu’en 2014 », a-t-elle déclaré.

Selon Wendy Sherman, il est question de « mesures économiques » qui affecteront durement l’économie russe et son système financier si Moscou « se décide à faire ce pas fatal » et à attaquer l’Ukraine. « C’est la Russie qui par ses actions a suscité la crise actuelle, et c’est la Russie qui doit faire baisser la tension pour donner à la diplomatie une chance de réussir. Nous sommes toujours prêts à poursuivre notre coopération diplomatique avec la Russie », a-t-elle affirmé.

Ces derniers temps, dans des pays occidentaux et en Ukraine, on entend souvent des déclarations sur une possible intervention militaire de la Russie sur le territoire ukrainien. Des déclarations que Moscou juge vides de sens et dénuées de tout fondement. Le porte-parole du président russe Dmitri Peskov n’a pas exclu que ces déclarations aient pour objectif de justifier les provocations éventuelles de l’Occident dans le Donbass. Il a prévenu que toute tentative de résoudre la crise au sud-est de l’Ukraine par la force aurait les conséquences les plus graves.

237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *