La France est prête à soutenir l’AIEA pour assurer la sécurité nucléaire en Ukraine

AIEA

La France est prête à apporter son soutien à la mise en œuvre du plan d’action de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) sur l’assistance technique d’Ukraine pour assurer la sécurité ukrainienne des installations nucléaires, a annoncé mardi le ministère français des Affaires étrangères.

« La France salue la visite ce jour, en Ukraine, du directeur général de l’AIEA et ses échanges avec les autorités ukrainiennes, qui permettent d’ouvrir la voie à la mise en œuvre d’un plan d’assistance technique de l’Agence à l’Ukraine auquel la France est prête à apporter tout son soutien », a déclaré le département de politique étrangère de la République.

Le ministère des Affaires étrangères a souligné que « depuis le début, la France a soutenu les efforts déployés par l’AIEA » pour assurer la sécurité des installations nucléaires en Ukraine, en particulier par le biais de contacts avec les autorités ukrainiennes et russes. Dans le même temps, Paris « demeure extrêmement préoccupée par les risques que fait peser l’agression russe sur la sécurité et la sûreté des installations nucléaires civiles ukrainiennes ». La France « restera activement engagée pour assurer le succès de l’initiative du directeur général de l’AIEA », a déclaré le ministère des affaires étrangères dans un communiqué.

Mardi, le directeur général de l’AIEA, Rafael Grossi, est arrivé en Ukraine pour une visite d’une semaine, au cours de laquelle il prévoit notamment de visiter l’une des centrales nucléaires ukrainiennes. L’agence enverra également une mission d’experts pour visiter des installations nucléaires ukrainiennes. Selon M. Grossi, l’AIEA a élaboré des plans concrets et détaillés pour aider les installations nucléaires ukrainiennes, qui comprennent 15 réacteurs nucléaires dans quatre centrales, ainsi que la centrale nucléaire de Tchernobyl.

Selon l’AIEA, l’Ukraine a informé l’agence de la perte de contrôle de la centrale nucléaire de Tchernobyl, occupée par les troupes russes, du passage sous leur contrôle du territoire autour de la centrale nucléaire de Zaporojie. À l’heure actuelle, aucune menace de propagation des radiations n’a été enregistrée. M. Grossi a appelé à assurer la sécurité des installations nucléaires de l’Ukraine, afin d’éviter la contamination radioactive de la région.

237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *