Jean Paul Wotadji : « Je ne saurais tolérer des propos irrévérencieux à l'encontre du chef de l'Etat

L??ex-proviseur du lycée de Baména raconte comment l??interview qui lui a valu son poste a été publiée. Comment le proviseur et militant du Rdpc que vous êtes avez laissé publier dans le journal de votre

établissement des déclarations jugées irrévérencieuses à l??endroit du président de la République ?
Je tiens à préciser aux lecteurs que ces déclarations ne sont pas de moi comme mentionné dans votre journal du 06 mars 2009. La déclaration est de Jean-Marie Mbazi, professeur de français. Fervent militant du Rdpc (candidat au bureau de la section Rdpc du Haut-Nkam en 2002 et 2007, vice-président départemental de la Presby, plusieurs fois nommé chargé de mission par le comité central du Rdpc) et avec mon sens de responsabilité (12 ans comme chef d??établissement), je ne saurais tolérer des propos irrévérencieux à l??encontre du chef de l??Etat et président de mon parti politique. Ce journal du lycée m??a été caché jusqu??à parution. Le président du club journal qui est en charge de lire et de censurer tous les articles, Basile Tchuisse, a monté et tiré ce numéro à Bafoussam en ignorant mes instructions, c??est-à-dire n??interviewer aucune personnalité du lycée hors mis le proviseur qui, seul, a le droit de parler au nom du lycée. Il a par ailleurs distribué le journal le 11 février sans m??en procurer un exemplaire. J??ai donc été victime de chantages qui me laissent croire qu??il y a eu un complot montré contre moi pour pousser la haute hiérarchie à me sanctionner sévèrement. Le professeur coordonnateur du Club journal a trahi la confiance que j??avais mise en sa personne.
Quelles mesures avez-vous prises dès la parution du journal? Nous avons sévèrement condamné ces enseignants pour leur comportement indigne et avons transmis toutes les correspondances y afférentes à la hiérarchie. Nous avons ensuite saisi le reste des journaux.
Que faites-vous à présent après votre révocation ? Il est loin de moi l??idée d??une revendication quelconque sur la sanction prise par la hiérarchie. J??ai voulu apporter un point de la clarification sur un problème pour lequel chacun y est allé avec sa sensibilité. Je suis un enseignant émérite de sciences physiques. En attendant, j??ai été affecté à la délégation départementale du Haut-Nkam. Je continuerai à travailler avec plus d??ardeur pour servir mon pays.
Le Jour

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *