Iut de Bandjoun : La professionnalisation des enseignements s’accélère

Iut de Bandjoun

Cet établissement de l’Université de Dschang, dirigé le Pr Thomas Tamo Tatiétsé vient d’acquérir de nouveaux équipements pour son laboratoire de soudure industrielle.

Désormais, les étudiants de la filière soudure industrielle à l’Institut universitaire et de technologie Fotso Victor de Bandjoun, pourront mieux allier théorie et pratique. En effet, cet établissement de l’Université de Dschang vient d’acquérir le matériel pour équiper son laboratoire de soudure industrielle, filière nouvellement créée. Constitué entre autres de postes à souder, des casques à souder, de pinces à souder, de chalumeaux, ce matériel flambant neuf a été acquis grâce à la coopération à la coopération allemande. « Nous avons inscrit récemment à l’ordre du jour, la création d’une formation en soudure industrielle. Et nous sommes ici aujourd’hui au laboratoire de cette formation pour voir les équipements que nous avons pu obtenir avec la coopération allemande qui nous accompagne ici à l’Iut Fotso Victor depuis quelques années. C’est l’occasion pour moi de remercier le Ministre d’Etat, Ministre de l’Enseignement supérieure et aussi le Ministre des Finances pour toutes les facilités en matière de douanes qu’ils nous ont concédées pour permettre que le matériel parte de l’Allemagne pour le Cameroun sans encombre. Nous avons commencé la formation de ces enfants en soudure industrielle. On a eu une première promotion constituée d’une demi-dizaine d’étudiants. La formation est à la fois interne et externe puisque nous avons », a confié le Recteur de l’Université de Dschang après avoir visité ces équipements. C’était en marge de la 8ème session du conseil d’établissement de l’Iut Fotso Victor de Bandjoun tenue lundi 21 juin dernier.

En saluant les efforts fournis par le Pr Thomas Tamo Tatietsé, directeur de cet établissement rattaché à l’institution qu’il dirige, le Pr. Roger Tsafack Nanfosso a décliné quelques points abordés au cours de ce conclave. «Nous avons mis l’accent sur des activités génératrices de revenus, sur des projets porteurs à la fois pour notre communauté estudiantine, pour notre communauté d’enseignants, mais aussi pour la Région de l’Ouest étant donné que nous sommes inscrits dans la décentralisation et les établissements de cette Région doivent s’occuper de cela. Nous sommes en train de penser à créer à l’Iut Fotso Victor, un centre de gestion agréé des entreprises de la Région d’abord, mais aussi des entreprises nationales. Nous sommes en train de vouloir créer une école de conduite pour les enfants de cette Région», a-t-il déroulé.

Les résolutions issues de ce conseil d’établissement n’ont pas été dévoilées en attendant qu’elles soient adoptées par le Conseil d’administration de l’Université de Dschang. Mais le Pr. Tsafack Nanfosso pense que «ce sont des résolutions qui nous semblent très importante pour que nos étudiants soient non seulement très innovateur, bien formés, mais aussi accompagnés sur le plan local et international».

Ainsi la vision du Pr. Thomas Tamo Tatietsé de faire de l’Iut Fotso Victor un laboratoire de savoirs pouvant impulser le développement du Cameroun, prend progressivement corps.

Vivien Tonfack, de retour de Bandjoun

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *