Economie

Importation de produits pétroliers : Le Cameroun va emprunter près de 55 milliards de FCFA à la BID

Par décret présidentiel signé le 29 décembre 2021, le ministre camerounais de l’Économie, Alamine Ousmane Mey, est habilité à contracter un prêt d’un montant de 83,5 millions d’euros (près de 55 milliards de FCFA) auprès de la Société internationale islamique de financement du commerce (ITFC en anglais), une filiale de la Banque islamique développement (BID).

Ce financement de type Mourabaha (prêt sans intérêt, mais assorti d’une commission fixée à l’avance), apprend-on, servira aux opérations d’importations de produits pétroliers par la Société nationale de raffinage (Sonara). L’on se souvient qu’au terme d’un incendie survenu en mai 2019, la Sonara a perdu une bonne partie de ses équipements de raffinage, ce qui contraint le pays, depuis cette date-là, à importer les produits pétroliers finis (gasoil, super, pétrole lampant) consommés sur son territoire. À en croire les autorités publiques, ce mode d’approvisionnement, qui se fait trimestriellement par appels d’offres en direction de traders internationaux, est plutôt bénéfique, dans la mesure où il permet de réaliser des économies substantielles. Selon les chiffres du ministère de l’Eau et de l’Énergie, les gains générés par le biais de ce mécanisme entre juin 2019 et juin 2020 ont été de 150 milliards de FCFA soit 25 milliards de FCFA en moyenne par trimestre.

F.E / 237online.com

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page