Economie

Impact du Covid-19 sur l’économie camerounaise : les résultats de la seconde évaluation sont alarmants

En effet c’est près de 97% des entreprises camerounaises qui sont frappées par les effets négatifs de la pandémie du Covid-19.

La rencontre d’information et d’échanges sur la Note de Conjoncture du GICAM sur l’impact de la pandémie du Covid-19 sur les entreprises au Cameroun a eu lieu le jeudi 23 juillet 2020 dans la salle André Siaka du GICAM. Le président du GICAM, Célestin Tawamba a présenté Les résultats publiés de l’enquête menée aux mois de mai et de juin 2020 sur les effets de cette pandémie sur les entreprises.

Il a par ailleurs révélé que « loin de s’estomper, les répercussions négatives de la crise se généralisent à l’ensemble des entreprises et leur intensité s’accentue chez un grand nombre d’entre elles ».

Lire aussi
Cameroun - Coronavirus: La pandémie est sous contrôle

De 92,5% en avril 2020, la proportion des entreprises négativement affectées par la crise est passée à 96,6% à fin juin 2020. De ce constat, il ressort que les effets négatifs de la crise se sont aggravés pour 61,5% des entreprises.

Sur l’ensemble de l’année, 81,7% des entreprises anticipent une baisse du chiffre d’affaires. Ce taux peut atteindre 100% dans les branches les plus exposées et 83% chez les entreprises de petites tailles. Le chiffre d’affaires cumulé des entreprises affectées par la crise, devrait ainsi chuter de 26%. En valeur absolue, la perte de chiffre d’affaires annuel peut atteindre 3 139 milliards de FCFA par rapport à 2019 pour les entreprises du secteur moderne et induire une baisse de leur capacité contributive aux recettes de l’Etat de l’ordre de 521 milliards de FCFA.

Lire aussi
MTN offre des millions pour changer des vies et faire face aux conséquences du Covid-19

Comme autre conséquence, les entreprises ont enregistré des pertes d’actifs au point de réduire leur capacité à assurer leur rôle social et économique. Ce qui fait dire au GICAM que la récession (de -1,1% à -3%), annoncée par le MINEPAT, pourrait être bien plus importante. La situation de l’emploi se dégrade de manière continue dans les entreprises modernes, aboutissant inéluctablement à des mises au chômage technique 46,5% des entreprises, et 12,4% à des licenciements de leurs personnels permanents. Ces taux atteignent 88,9% dans la branche hébergement et restauration.

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer