Economie

Impact du Covid-19 sur l’économie camerounaise : les résultats de la seconde évaluation sont alarmants

En effet c’est près de 97% des entreprises camerounaises qui sont frappées par les effets négatifs de la pandémie du Covid-19.

La rencontre d’information et d’échanges sur la Note de Conjoncture du GICAM sur l’impact de la pandémie du Covid-19 sur les entreprises au Cameroun a eu lieu le jeudi 23 juillet 2020 dans la salle André Siaka du GICAM. Le président du GICAM, Célestin Tawamba a présenté Les résultats publiés de l’enquête menée aux mois de mai et de juin 2020 sur les effets de cette pandémie sur les entreprises.

Il a par ailleurs révélé que « loin de s’estomper, les répercussions négatives de la crise se généralisent à l’ensemble des entreprises et leur intensité s’accentue chez un grand nombre d’entre elles ».

Lire aussi
Relance économique post-Covid-19 : une banque gabonaise vient au secours des PME camerounais

De 92,5% en avril 2020, la proportion des entreprises négativement affectées par la crise est passée à 96,6% à fin juin 2020. De ce constat, il ressort que les effets négatifs de la crise se sont aggravés pour 61,5% des entreprises.

Sur l’ensemble de l’année, 81,7% des entreprises anticipent une baisse du chiffre d’affaires. Ce taux peut atteindre 100% dans les branches les plus exposées et 83% chez les entreprises de petites tailles. Le chiffre d’affaires cumulé des entreprises affectées par la crise, devrait ainsi chuter de 26%. En valeur absolue, la perte de chiffre d’affaires annuel peut atteindre 3 139 milliards de FCFA par rapport à 2019 pour les entreprises du secteur moderne et induire une baisse de leur capacité contributive aux recettes de l’Etat de l’ordre de 521 milliards de FCFA.

Lire aussi
Cameroun - Téléphonie mobile : MTN bientôt dans la microfinance

Comme autre conséquence, les entreprises ont enregistré des pertes d’actifs au point de réduire leur capacité à assurer leur rôle social et économique. Ce qui fait dire au GICAM que la récession (de -1,1% à -3%), annoncée par le MINEPAT, pourrait être bien plus importante. La situation de l’emploi se dégrade de manière continue dans les entreprises modernes, aboutissant inéluctablement à des mises au chômage technique 46,5% des entreprises, et 12,4% à des licenciements de leurs personnels permanents. Ces taux atteignent 88,9% dans la branche hébergement et restauration.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page