Politique

Grand dialogue National: Guerre froide entre le Pm et certains ressortissants du Nord-Ouest

Au-delà de la marginalisation dont se plaignent les anglophones en général, le chef du gouvernement aurait créé une nouvelle frustration de certaines
populations du Nord-Ouest dans le cadre du Grand Dialogue National.

Comme s’en doutaient certains observateurs avertis, il est désormais inéluctable que Dion Ngute aurait des ressentiments contre Baba Ahmadou Danpullo, car comment comprendre qu’il ait pris faits et cause pour les vietnamiens dans le cadre du Groupe de Travail Interministériel que lui a instruit le Président de la République et où il aurait trouvé le moyen de vouloir s’introduire dans le capital de la société par le truchement de sa nièce et son Avocat qui se trouve comme par extraordinaire être l’Avocat des vietnamiens.

Dans le cadre d’une conciliation, il a cru devoir dicter la conduite à tenir aux actionnaires d’une société privée, en ignorant royalement les contributions des administrations spécialisées invitées du fait de leur expertise. Cette attitude peu patriote lui aurait valu son déport de ce dossier par la Très Haute Hiérarchie qui a renvoyé les actionnaires à aller trouver ensemble une solution consensuelle.

On croyait cette triste page tournée que le chef du gouvernement à qui le Président de la République a confié la très sensible mission de présider le Grand Dialogue National, a de nouveau frappé contre Danpullo. Comment comprendre que le Premier Ministre ignore royalement de citer les importantes pertes subies par Baba Ahmadou Danpullo dans le cadre de la crise anglophone.

Lire aussi
Gouvernance: Pourquoi Paul Biya nomme des personnes en indélicatesse avec la justice

Il faut rappeler que la seule industrie de la région du Nord Ouest est l’usine de thé de Ndawara qui emploie à elle seule plus de 6000 personnes.
C’est la seule région où s’est réfugiée la majorité des personnes grâce aux mesures spéciales de sécurité instruites par Son Excellence Monsieur le Président de la République qui connaît la souffrance des camerounais et prend toutes dispositions pour protéger leurs personnes et leurs biens.
Les collaborateurs de Dion Ngute, dans le cadre du Grand Dialogue National n’ont pas fait mention des exactions subies par Baba Ahmadou Danpullo, mais le chef du gouvernement a pris soin de citer les entreprises de très petite importance… pourtant les parlementaires de la région qui abrite les plantations ont fait cas des exactions subies par Baba Ahmadou Danpullo pendant les travaux en commission mais ont été ignorés peut être parce qu’ils étaient du Nord-Ouest.

La marginalisation des ressortissants du Nord-Ouest

Malgré la marginalisation dont se plaignent les anglophones en général, Dion Ngute vient de créer une nouvelle frustration des populations du Nord Ouest dans le cadre du Grand Dialogue National.
Toutes les personnes impliquées dans l’organisation étaient en majorité les ressortissants de son Sud Ouest natal.

Lire aussi
Crise anglophone au Cameroun - António Guterres: « Le dialogue est le meilleur moyen de préserver l’unité »

Cinq commissions sur six étaient présidées par les ressortissants du Sud Ouest et le Cardinal qui est du Nord-Ouest y était en sa qualité de membre du clergé. C’est la grogne partout dans le Nord Ouest où les populations se sentent frustrées et sont déçues que ce soit leur frère anglophone qui les marginalise à son tour. Le porte-parole était du Sud-Ouest.

Les populations du Nord Ouest se demandent ce qu’ils ont fait au Cameroun pour être chaque fois marginalisées, et pour quelle raison un clivage entre anglophones du Nord Ouest et anglophones du Sud-Ouest est ainsi créé. Ils entendent bien demander des comptes à Dion Ngute pour cette marginalisation.

Basile Ottou, Le Soir N° 956 du Lundi 14 Octobre 2019

Commenter avec facebook

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer