Economie

Gestion publique: Le Cameroun et la Suisse main dans la main

Les deux pays amis s’acheminent vers la fin de la double imposition en matière d’impôts sur le revenu.

Le ministre des Finances (Minfi) Louis Paul Motaze et l’ambassadeur de Suisse au Cameroun, Pietro Lazerri ont coprésidé le 22 juillet à Yaoundé, le deuxième round des négociations en vue d’éviter la double imposition en matière d’impôts sur le revenu et prévenir la fraude et l’évasion fiscales entre les deux pays.

« La Suisse et le Cameroun font déjà assez, mais un cadre fiscal clair peut attirer plus d’investissements et une présence accrue des entreprises », a déclaré Pietro Lazerri.

Avant d’ajouter : « Nous espérons cette semaine finaliser et voir comment avancer ensemble pour avoir plus d’investissement et une présence d’entreprises de qualité qui participent au développement de l’économie camerounaise », a déclaré le diplomate suisse.

Lire aussi
EdTech : Genius Centers, faire du e-learning sans connexion Internet

Le Minfi, lui, a expliqué que le deuxième tour de négociations, qui s’est ouvert après celui de Berne en juillet 2018, constitue à n’en point douter un des instruments devant permettre de consolider les rapports économiques entre le Cameroun et la Suisse.

En cas de conclusion d’un accord entre les parties, les impôts payés dans l’un des pays par une entreprise présente sur les deux territoires sont pris en compte dans l’autre pays.

Ce qui va entraîner une réduction des charges fiscales au profit des entreprises concernées par l’accord.

Commenter avec facebook

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer