Gabon: Le gang de Zlantan assassine chaque victime avec 54 coups de couteaux - 237online.com
Afrique

Gabon: Le gang de Zlantan assassine chaque victime avec 54 coups de couteaux

Un fait divers des plus macabre. Leona Cyrielle Moussavou Bissielou, n’a que 20 ans mais elle déjà une grande âme de criminelle notoire sans pitié.

Cette jeune gabonaise aidée de son frère aîné Zlatan et deux autres complices, ont organisé le braquage du petit-ami de Leona, Lilian Antoine Ndong Allogho, avant de le faire assassiner de sang froid pour qu’il ne révèle au grand jour les activités mafieuses de sa douce concubine. Concubine qui, à l’aide de ses jeunes complices âgés entre 20 et 23 ans, lui a dérobé la somme de deux millions.

On en sait désormais un peu plus sur le meurtre de Lilian Antoine Ndong Allogho, ce trentenaire retrouvé mort à son domicile le 20 mars dernier à Akanda, le corps criblé de 54 coups de couteaux. Les officiers de police judiciaire ont enfin mis la main sur le quatuor d’assassins dont la petite-amie de la victime qui a avoué les faits.

Qui braque… tue

Ce crime odieux serait parti de banales photos envoyées sur Facebook par la concubine de la victime pour frimer. « Tout a commencé au mois d’octobre 2018. Alors que Lilian venait de toucher sur ses affaires, une somme de deux millions de francs, je me suis amusée dans la chambre à me filmer avec cet argent », explique Leona Cyrielle, élève en 1ère.

« J’ai envoyé les photos sur Facebook. Mon grand frère Zlatan ayant vu ces photos, m’a demandé la provenance de cet argent et je lui ai tout expliqué. C’est alors qu’il m’a proposé de monter un coup, qui consisterait à braquer mon petit ami, avec l’aide de deux amis, Roly Matoutou et Vasseur Ngoye Missono. Et que par la suite, on pourrait tous se partager l’argent. J’ai tout de suite accepté le deal et monter le coup. En demandant à Lilian de sortir avec tout son argent, lors de notre virée », a relaté la criminelle.

Et de poursuivre : « Vers deux heures du matin, au moment de rentrer, j’ai donné notre position aux garçons, en leur indiquant de nous attendre à quelques mètres de notre domicile, avant de passer à l’acte ». Le braquage effectué, le quatuor de braqueurs se partageaient le butin. Seulement, quelques mois la victime apprend que son infortune avait été organisé et planifié par sa belle Leona Cyrielle menaçant de mettre un terme à leur relation.

Réduire au silence la victime

C’est à cet instant que le quatuor de braqueurs décident de faire taire leur victime en organisant le 20 mars, le meurtre effroyable de Lilian. Leona Cyrielle invita à nouveau ses complices à leur domicile.”Lorsqu’ils sont arrivés chez moi le matin, je leur ai demandé de se cacher dans la chambre pour attendre le retour de mon petit ami. Et dès qu’il est arrivé vers 10 heures, il s’est directement dirigé dans notre chambre. C’est là qu’ils l’ont attrapé et attaché solidement, avant de le jeter sur le lit”, a-t-elle expliqué à la police.

Le supplice de Lilian avec ses bourreaux durera près d’une heure. « Pendant qu’ils le poignardaient dans la chambre, moi j’étais au salon. Je ne venais que pour leur apporter un nouveau couteau lorsqu’un se cassait ou se pliait. Mon petit ami a été poignardé avec les 5 couteaux sur tout le corps, avant de mourir », a révélé avec froideur la criminelle de petite-amie.

Une froideur sans égale

Pour brouiller les pistes sur son second forfait criminel, la froide petite-amie invita la fille du défunt âgée de 6 ans et une de ses amies à leur domicile. ”Lorsque nous sommes arrivés au salon, j’ai sciemment demandé à l’enfant d’aller regarder si son père est dans la chambre. Et c’est là que l’enfant a découvert le corps”, confia-t-elle à la police judiciaire deux semaines seulement après les faits.

Lorsque nous sommes arrivés au salon, j’ai sciemment demandé à l’enfant d’aller regarder si son père est dans la chambre. Et c’est là que l’enfant a découvert le corps”, confia-t-elle à la police judiciaire deux semaines seulement après les faits.

Arrêtés et placés en détention, Leona Cyrielle Moussavou Bissielou et ses jeunes complices Etiphrene Bissielou alias « Zlatan » (22 ans, frère aîné de Leona Cyrielle),
Roly Matoutou (20 ans, ami de Zlatan) et Vasseur Ngoye Missono (23 ans, ami de Zlatan) sont logés à la prison centrale de Libreville en attendant leur procès. Un crime d’une rare violence guidée par la cupidité et le non-respect de la vie d’autrui.

Commenter avec facebook

Source
coupsfrancs.com
Tags
Afficher plus

Un commentaire

  1. Cette fille est froide et décrit les faits d’une manière froide parce qu’elle est une psychopathe. Elle ne
    ressent aucune émotion. Donc pas d’empathie envers la victime, ni envers son enfant de 6 ans qu’elle envoie volontairement découvrir l’horreur. Cette enfant est traumatisée à vie. La meurtrière ne regrette pas ses actes. C’est une malade mentale, une psychopathe. Les 3 hommes qui ont participé à cet assassinat aussi. Ce sont des animaux que je ne peux qualifier d’humains.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer