Afrique

Gabon: Ali Bongo fermement défendu par les internautes camerounais

Ali Bongo bénéficie d’un important capital de sympathie des internautes camerounais qui livrent une bataille contre ceux qui essayent d’insulter ou dénigrer.

Ces internautes camerounais trouvent inhumain leurs frères qui se moquent de l’état de santé du numéro un gabonais. Depuis que le président Ali Bongo Ondimba s’est adressé à ses compatriotes le 31 décembre dernier, une véritable bataille s’observe sur la toile camerounaise.

Cette bataille oppose non pas les Camerounais aux Gabonais, mais les Camerounais contre les Camerounais. La majorité des internautes Camerounais manifestent leur sympathie à l’égard du chef de l’Etat gabonais et se montrent virulent contre leurs « frères » qui tentent de le dénigrer.

Ces internautes camerounais pensent le chef de l’Etat gabonais est plutôt à féliciter, pour s’être rapidement rétabli et en si peu de temps suite à l’Avc dont il a été victime il y a quelques mois. De par leurs commentaires sur les réseaux sociaux, ils louent sa bravoure, sa ténacité et son courage et croient fermement que le président Ali Bongo Ondimba est tout simplement fort.

Cependant, à côté de ceux qui majoritairement rendent grâce à Dieu et lui souhaitent prompte rétablissement vient également une minorité d’internautes camerounais à la solde de l’opposition et adepte permanent du dénigrement gratuit.

On peut donc constater qu’à chaque fois que ceux-ci ont essayé d’insulter ou de railler le président Ali Bongo, ils ont été copieusement insultés en retour par leurs propres compatriotes qui, au passage les rappellent que les Etats-Unis ont élu et réélu un président qui se déplaçait sur un fauteuil roulant en la personne de Franklin Roosevelt.

Et qu’en Algérie les compatriotes du président Bouteflika ne s’en plaignent et ne dénigrent pas l’état de ce dernier qui est également sous fauteuil roulant depuis de nombreuses années déjà.

Les internautes camerounais trouvent leurs frères « inhumains, inconscient, méchant » de se moquer de quelqu’un qui a été victime d’un Avc. Car selon eux, l’Avc n’est pas l’apanage d’une classe de personnes et que tout le monde peut être frappé comme le président Ali Bongo qui n’est qu’un être humain.

A ceux qui ont estimé que le discours d’Ali Bongo était cours, les internautes camerounais ont demandé à leurs compatriotes de s’occuper des longs discours de leur président qui selon eux, sont toujours en déphasage avec les réalités du Cameroun.

Ils invitent par ailleurs leurs « frères » à ne plus s’ingérer dans les affaires du « voisin », de laisser Ali Bongo tranquille et de se consacrer aux problèmes de leur pays ainsi qu’à leur président qu’ils appellent « papy » pour ne pas nommer Paul Biya.

Dans cette bataille sur la toile, on constate même qu’il y a des extrémistes et des fanatiques qui pour défendre le président Ali Bongo, n’hésitent pas à insulter et à invectiver tous ceux qui tentent de le dénigrer dans les forums et groupes des réseaux sociaux. Même les lanceurs d’alerte les plus célèbres qui ont essayé de faire du sabotage au président gabonais en ont eu pour leur compte.

Il y a lieu de noter que chaque publication sur la toile portant sur l’état de santé du président Ali Bongo et son discours du 31 décembre dernier suscite la sympathie des Camerounais et s’accompagne d’une réaction virulente contre ses détracteurs. Toute chose qui démontre qu’Ali Bongo bénéficie d’une bonne dose de sympathie au Cameroun.

Commenter avec facebook

Source
africtelegraph.com
Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer