Fondation Mo Ibrahim: Déclaration sur la formation du Conseil souverain de transition au Soudan

La Fondation Mo Ibrahim salue la mise en place du Conseil souverain de transition au Soudan, un tournant majeur pour le pays et pour ses citoyens.

Nous espérons que cette avancée ouvrira enfin un nouveau chapitre pour le Soudan et marquera une transition pacifique vers une démocratie stable et fondée sur un pouvoir civil.

La transition vers un régime démocratique civil est la seule à même de garantir que l’ensemble du peuple soudanais bénéficie durablement d’une gouvernance de qualité. La poursuite d’un dialogue inclusif entre l’ensemble des acteurs, ainsi que le soutien important de la communauté internationale seront cruciaux pour la réussite et la pérennité de cette transition.

La Fondation Mo Ibrahim félicite chaleureusement Abdallah Hamdok pour sa nomination au poste de Premier ministre du Soudan, jamais auparavant occupé par une personnalité civile, saluant également son engagement envers la priorisation de la prospérité économique, ainsi que l’établissement d’une paix durable dans l’ensemble du pays.

Nous reconnaissons son maintien de normes et valeurs rigoureuses tout au long de sa carrière, garantissant un leadership avisé et une haute qualité de gouvernance publique sur le continent africain. La Fondation remercie Abdallah Hamdok pour son investissement personnel en tant que président du Conseil consultatif de l’Indice Ibrahim de la gouvernance en Afrique (IIAG) au cours des six dernières années.

Mo Ibrahim, président de la Fondation Mo Ibrahim, a déclaré : « Le Soudan se situe désormais à un tournant décisif de son histoire. Le chemin parcouru est impressionnant et montre qu’une société civile engagée, menée par des femmes et des jeunes, et soutenue par les institutions continentales et régionales, est capable de mener à bien une transition pacifique et démocratique. L’engagement de tous est désormais nécessaire pour pérenniser cette réussite, essentielle pour l’ensemble du continent.

Je suis également heureux que le Conseil souverain compte à présent deux femmes parmi ses membres, dont une représentante de la minorité chrétienne copte. J’espère que davantage de jeunes et de femmes joueront un rôle actif au sein du nouveau gouvernement.

Nous souhaitons plein succès à Abdallah Hamdok à l’heure où il prend ses nouvelles fonctions et s’attelle à la tâche considérable qui l’attend. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *