Politique

En relation internationales, les sanctions ne sont que des moyens de représailles

Dans l’univers impitoyable les relations diplomatiques entre les grandes puissances et les petits États, les sanctions, qui ne visent en général que ces derniers, et qui sont également généralement infligées par les puissants, sont très souvent l’arbre qui cache la forêt, la face visible de l’iceberg.

Les sanctions sont généralement un moyen de pression d’un grand pays sur un petit pays, pour que celui-ci se soumette à son diktat ou encore lui fasse des concessions sur le plan économique ou diplomatique. Les sanctions sont également une arme, un moyen de représailles pour infliger une punition à un Etat récalcitrant, qui refuse de faire la volonté ou qui refuse de se laisser téléguider ou manipuler par l’État qui prend les sanctions.

Lire aussi
Cameroun – en attendant le remaniement... Joseph Le, Au nom de l’incompétence

Lorsqu’une sanction est prise contre un État, il faut se demander, au-delà des raisons affichées, quelles sont les causes profondes qui ont pu conduire à cette situation extrême sur le plan des relations internationales. Dans de nombreux cas, les sanctions sont une manière pour un pays puissant d’exprimer son mécontentement ou sa désapprobation de certaines décisions prises par le pays objet desdites sanctions, lesquelles décisions peuvent avoir heurté les intérêts de la nation puissante.

Très souvent, et j’ai la ferme conviction que c’est le cas du Cameroun avec son retrait de l’ AGOA par les Américains, la nation qui subit les sanctions a opté pour cette sorte de punition, plutôt que de faire des concessions gravement pénalisantes pour son peuple. Et dans ce cas-là, plutôt que de blâmer les dirigeants, il faut les féliciter pour leur courage et leur bravoure, et unir les forces autour d’eux pour s’adapter à la nouvelle donne induite par les sanctions prises.

Lire aussi
Akere Muna demande la reprise du dialogue nationale sur de nouvelles bases

Pour ma part, je félicite le Président Paul Biya pour le courage et l’audace qui nous ont valu cette sanction, et le remercie hautement pour la préservation des intérêts les plus stratégiques de la nation camerounaise.

Vive le Cameroun !

CyrilleOundi

Commenter avec facebook

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer