Politique

Élections au Cameroun: le sang de Um Nyobe hante l’UPC

L’UPC qui n’a jamais trouvé son repère est vraisemblablement un crabe à 2 têtes, mais qui du fait de la malédiction, refuse d’aller dans la même direction.

Dans une note circulaire pondu le 06 Janvier, le SG de l’Union des Populations du Cameroun, informe ses militants ainsi que l’opinion national et international, qu’elle ne prendra pas part au double scrutin municipal et législatif de février prochain. Une résolution prise à l’issu d’une session extraordinaire du Bureau Politique élargie aux Coordinations régionales, au Coordinations départementales, au Sections, aux mandataires et aux têtes de listes de ce parti, tenue le 22 décembre 2019 à Boumnyebel. « L’Union des Population du Cameroun (UPC) renonce à participer au double scrutin du 09 février 2020 sauf à voir rétablir, dans les meilleurs délais, toutes les listes investies par la direction légitime et légale élue au congrès des 06, 08 et 08 octobre 2017 et incarnée par son Secrétaire Général, Dr Pierre Baleguel Nkot » : dixit le Secrétaire Général de l’UPC, Dr Pierre Baleguel Nkot.

Lire aussi
Cameroun: Le Rdpc recolle ses morceaux à Ngaoundédé

Le comble du paradoxe dans ce feuilleton, c’est que par le bon vouloir des autorités camerounaises, en l’occurrence, l’Administration Territoriale qui est l’instance tutélaire, le parti de Um Nyobé et de Ouandji Ernest, est devenue un crabe à deux têtes, mais qui refuse de prendre la même direction. Pour tout dire, la liste de l’honorable Bapooh qui est aussi reconnu comme SG de l’UPC, a été investie, dans plusieurs circonscriptions électorales. Et manifestement, cette faction fût-elle illégitime, comme le camp d’en face nous le fait savoir, prendra part à cette échéance.

Dès lors, et en tout état de cause, il y a lieu de se demander si une malédiction ne pèse pas sur le parti nationaliste, qui depuis l’avènement du multipartisme en 1990 ne parvient toujours pas à retrouver son repère. N’est-ce pas le sang de Um Nyobe, Ernest Ouandie, Kemayou Paul Bernard et celui de ses camarades, honteusement trahis par les siens, qui hantent ce parti depuis des lustres ?

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer