Égypte: 7 milliards de dollars de pertes budgétaires dues à la crise en Ukraine

Égypte

Les pertes budgétaires égyptiennes engendrées par la crise en Ukraine sont estimées à 130 milliards de livres égyptiennes (7 milliards de dollars américains), a déclaré dimanche le premier ministre égyptien Moustafa Madbouli.

« Les conséquences de la guerre nous ont imposé un énorme fardeau financier et nous avons investi 130 milliards de livres égyptiennes pour couvrir la hausse des prix des biens stratégiques », a-t-il déclaré, soulignant que les conséquences indirectes des événements en Ukraine sont estimées à 335 milliards de livres égyptiennes supplémentaires (plus de 18 milliards de dollars). « En mai 2021, le prix du baril de pétrole était de 67 dollars, maintenant il a atteint 112 dollars, la tonne de blé coûtait 270 dollars il y a un an, maintenant nous payons les mêmes volumes à 435 dollars la tonne », a déclaré le premier ministre égyptien. « Avant, nous importions 42% de céréales et 31% des touristes provenaient de Russie et d’Ukraine, mais à présent, nous recherchons des marchés alternatifs.

Selon M. Madbouli, l’Égypte a réussi à redynamiser le tourisme après la pandémie du Covid-19 et « à réaliser un retour à l’équilibre budgétaire estimé à 5,8 milliards de dollars avant la crise russo-ukrainienne ». « Malgré toute la crise et les turbulences liées au commerce mondial, nous avons assisté à une augmentation sans précédent des revenus du canal de Suez », a-t-il ajouté.

Selon les propos du premier ministre, les prévisions du FMI au début de la crise ukrainienne par rapport à la croissance de l’économie égyptienne variaient entre 5,6 et 6%, tandis que le taux d’inflation « fluctue entre 6 et 10% actuellement.

237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *