Politique

Descente de la délégation interministérielle à Kumba : Atanga Nji se fait tancer vertement par une Dame

Suite au drame survenu dans une école de la ville de Kumba, le Premier Ministre Chef du Gouvernement, Chief Joseph Dion Ngute, Sous haute instruction du Chef de l’Etat Paul Biya, a dépêché sur le terrain une délégation interministérielle aux fins de réconforter les familles et les populations éplorées, entre autres.

Il est à noter que du fait des « ghost-town » imposés par les sécessionnistes tous les lundis, la délégation n’a pu se rendre à Kumba que le mardi 27 octobre.

Durant la réunion tenue pour la circonstance, les plénipotentiaires du gouvernement à savoir, le Ministre de l’Enseignement de Base Laurent Serges Etoundi Ngoa ; le Ministre de l’Enseignement Secondaire, Pauline Nalova Lyonga et le Ministre de l’Administration Territorial Paul Atanga Nji, ont pris tour à tour la parole pour s’adresser à la population. Si les deux premiers intervenants ont été suivis religieusement par l’auditoire, tel n’a pas été le cas pour le Ministre Atanga Nji dont le discours n’était pas du goût de quelques personnes.

Lire aussi
Guerre du Noso : Diagnostic et thérapie de l’économiste Dieudonné Essomba

En effet, une dame qui n’a pas pu résister aux propos quelque peu dithyrambiques tenus par Atanga Nji, s’est levée promptement et à indexer l’homme politique comme étant le premier responsable de la situation qui prévaut actuellement dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest. Prenant tout le monde de cours, elle s’est acharnée sur le pauvre, au point que certains ont dit qu’elle aurait bondi comme un fauve sur lui, n’eût été la forte présence des hommes en tenue lourdement armés.

La goutte d’eau qui a fait déborder le vase et engendrée cet incident malheureux, c’est quand le Ministre a cité la bible en disant que « tout pouvoir vient de Dieu », avant de continuer en affirmant que c’est Dieu qui a mis Paul Biya là où il est… Toute chose ayant suscité le courroux de la Dame, qui ne voyait aucun rapport entre les propos de ce dernier et le drame pour lequel ils (la délégation interministérielle) ont fait le déplacement. Une fois de plus l’homme qui jadis faisait savoir qu’il n’y a pas de problème anglophone s’est attiré la colère de la foule en transformant cette descente en meeting de campagne présidentielle.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page