CORONAVIRUS AU CAMEROON
Confirmés
5659
Actifs
2033
Guéris
3441
Décès
185
Source : MINSANTE Cameroun -
Mise à jour : 30 mai 2020
InternationalPolitique

Crise sociopolitique au Cameroun : Le clair-obscur du gouvernement français

Eu égard aux multiple crises qui secouent le Cameroun, le ministre français de l’Europe et des affaires étrangères, Jean Yves Le Drian, était à l’Assemblée Nationale française le 17 décembre dernier pour répondre aux préoccupations des députés à ce sujet.

Dans un langage diplomatique que seuls les initiés peuvent décoder, Il a fait le tour d’horizon de la situation camerounaise, tout en se félicitant des démarches entrepris par son pays pour que le Cameroun recouvre sa sérénité d’antan. Ainsi, a-t-il fait état de la libération de plusieurs opposants politiques dont l’opposant principale Maurice Kamto, de son tête-à-tête avec le Président Paul Biya et les partis d’oppositions dans la perspective du double scrutin à venir.

Le diplomate français s’est arrêter également sur la crise qui sévit dans le NOSO, en affirmant sans coup férir que sa médiation a permis « d’avancer sur la situation des Provinces Nord-Ouest et Sud-Ouest du Cameroun, dites Provinces anglophones, parce que le Président du Cameroun s’est engagé sur la voie de la décentralisation, parce qu’il s’est engagé sur le fait que ces deux Régions bénéficieront d’un statut spécial au terme du processus législatif, et parce qu’il y a eu, à l’initiative des autorités ce qu’ils ont appelé un Grand Dialogue National qui s’est tenu à Yaoundé à la fin du mois de septembre. Cela est d’autant plus juste que, en ce moment même, Monsieur le Député, se déroule le processus législatif sur la décentralisation, à laquelle la France apportera un soutien technique. » Des propos susceptibles de mettre du baume au cœur des autorités camerounaises, si et seulement si nous n’étions pas dans le domaine sensible et hermétique de la diplomatie.

Lire aussi
Cameroun: Kamto joue avec les nerfs des camerounais

Ce d’autant plus que paradoxalement, une rumeur qui semble ne pas dénuée de tout fondement fait état de ce que la France est en train de prendre du recul vis-à-vis de Yaoundé. En plus, quand on connait la fourberie dont ce pays a fait preuve tout au long de l’histoire, cette information n’est pas à négliger. En outre le Ministre français a joué à l’équilibriste en évitant de condamner clairement les actes perpétrés par les sécessionnistes.

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer