Crise au NoSo: L’UPC dénonce l’ingérence étrangère au Cameroun

Bapooh Lipot

C’était l’une des questions abordées par l’Union des Populations du Cameroun, au cours d’une conférence de presse conduite par le secrétaire général de l’UPC, l’honorable Bapooh Lipot, aux côtés de son état-major, le 18 octobre 2019 à l’hôtel des Députés à Yaoundé.

L’Union des Populations du Cameroun (UPC) reste fidèle aux valeurs institutionnelles de paix, de dialogue et de stabilité du Cameroun. Il est inacceptable, voire impossible de laisser des puissances étrangères venir s’ingérer dans les problèmes politiques d’une Nation. C’est en ces termes que s’exprimait Robert Bapooh Lipot au cours d’une conférence de presse, tenue à l’hôtel des Députés de Yaoundé. Pour preuve c’est ce qui justifie la présence de « quelques satellites opérant dans notre société sous les camisole de leaders politiques, leaders de la société civile, journalistes ».

L’UPC a à cet effet, au cours de cette rencontre, dénoncé les magouilles des puissances étrangères et a appelé aux respects des recommandations du grand dialogue national. Aujourd’hui, certaines puissances étrangères veulent s’ingérer par tous les moyens dans la gestion de la crise dans les régions du Nord-ouest et Sud-ouest. L’Union des Populations du Cameroun qui soutient depuis le premier jour, l’initiative du chef de l’Etat, condamne leur ingérence avec la dernière énergie. « Notre indignation est ce d’autant plus grande que nous constatons un acharnement à nulle autre pareil sur les institutions de la république et ceux qui les incarnent », indique le SG de l’Upc. Pour le parti, les puissances qui souhaitent aider le Cameroun à résoudre la crise anglophone n’ont que pour seul objectif « s’accaparer » du patrimoine camerounais.

« Cependant, ils n’en démordent pas Comme le témoignent les dernières sorties de médiapart pour saper l’Orgueil du Peuple Camerounais que représentent le BIR et les Forces Armées Camerounaises en général les déguisements des « médiateurs internationaux « Suisse, qui autoproclament porte-parole des ambaboys. Le grand damier du fascisme économique et du Business des guerres fratricides en Afrique veut à tout prix se déployer sur le sol Camerounais », a-t-il souligné. L’Upc invite le peuple camerounais à la vigilance, à la retenue et au calme. Certaine opposition camerounaise à intimer définitive ment la page de la logique insurrectionnelle et à inscrire son action sous les primes de la modernité et du respect scrupuleux des Institutions Républicaines. Car selon les membres du bureau, le Grand dialogue National constitue l’occasion pour tous les Fils et Filles de cette Nation de résoudre dans la sérénité et en toute Souveraineté, les problèmes liés aux aspirations légitimes de nos populations.

Le SG a salué la décision du président de la République de convoquer un grand dialogue national en vue de permettre aux camerounais de trouver des solutions souveraines afférentes aux différentes crises observées aujourd’hui au Cameroun. Au même titre qu’ils appellent à la mobilisation totale de tous les militants et sympathisants du parti en vue de sauvegarder les acquis issus des élections législatives et municipales de 2013 tout en veillant à l’amélioration du résultat du parti historique dans les prochaines échéances électorales. Outre la gestion de la crise dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest, les ingérences des puissances étrangères, le bureau de l’Upc appelle les populations aux respects des recommandations du grand dialogue national.

L’équation N°338 du Mardi 22 octobre 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *