Politique

Crise anglophone: Le Congrès américain joue pour le fédéralisme

Selon nos sources, la résolution y relative va être validée dans les prochains jours par les parlementaires du pays de l’Oncle Sam.

Une délégation de parlementaires américains a séjourné au Cameroun pendant cinq jours. Ladite délégation conduite par Karen Bass , a été reçue au nom du Président de la République ,par le premier ministre ,chef du gouvernement , Joseph Dion Ngute, avant une séance de travail avec le ministre délégué à la présidence chargé de la défense et une audience avec le Président de l’Assemblée nationale ,Cavaye Yeguié Djibril. Au centre de leur visite, la situation sécuritaire dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-ouest.

D’après nos sources aux Etats-Unis, des réunions se multiplient depuis quelques mois au sein du congrès américain pour la résolution de la crise anglophone. Ce, étant donné que la situation qui prévaut dans la zone anglophone met en mal la paix et la cohésion sociale. Nos informateurs expliquent que les lobbyings du gouvernement du Cameroun ont fait proposer au Congrès américain « la House résolution Bill Numero 358 ». Selon un parlementaire américain qui a requis l’anonymat, cette résolution propose le fédéralisme et la promotion du bilinguisme et du multiculturalisme comme la meilleure solution à la crise qui secoue les régions du Nord-Ouest et du Sud-ouest.

Lire aussi
Crise anglophone au Cameroun - Emmanuel Macron: « La France est prête pour apporter son appui »

Et de préciser que « ce projet est actuellement soutenu par 47 membres du parlement américain ». Aussi, certains sécessionnistes ont accepté de modifier leur position pour débattre sur le fédéralisme avec le gouvernement. Ce, après plusieurs séances de négociation très rudes. Ainsi, si la « House resolution Bill N° 358 passe, le Cameroun basculera vers un fédéralisme qui conférait une autonomie et un financement adéquat aux régions, tout en garantissant le respect des spécificités anglophones en matières judiciaire et éducative. L’autre implication de cette résolution si elle est validée par les parlementaires américains c’est que ce que les sécessionnistes appellent « le Southern Cameroon » n’existera plus et l’unique monnaie restera le Franc Cfa. « Le gouvernement du Cameroun est actuellement soutenu par les démocrates dans la recherche des solutions à cette crise », explique un diplomate américain à Yaoundé.

Lire aussi
Crise anglophone au Cameroun - Union Européenne: « Qu’un processus de dialogue soit lancé au plus tôt avec tous les acteurs »

Les sécessionnistes contestent

Les membres de la république fictive dénommée « British Southern Cameroon» rejettent toutes propositions du fédéralisme, arguant que c’est leur économie qui soutient la République du Cameroun dans le Franc Cfa. Ainsi, ils ont écrit à monsieur chargé des affaires africaines de Donald Trump pour contester les manouvres visant à valider « la House resolution Bill N°358 ». « Au cas où cette résolution passe, nous avons paralysé toutes les régions du Nord-Ouest et du Sud-ouest en intensifiant les villes mortes. Nous travaillons sur les méthodes de contestations non violences. Car, nous sommes contre nos frères qui ont pris les armes », confie un membre de « Bristish Southern Cameroon » contacté par nos soins. Mais la pression américaine pourrait amener les indépendantistes anglophones à revoir leur stratégie. Car, Washington pourrait engager des poursuites contre les sécessionnistes qui prônent la violence et la séparation.

Commenter avec facebook

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer