Coupe du monde Canada 2015: Les Lionnes affrontent la grande muraille en Huitièmes de finale

La rencontre aura lieu ce dimanche lorsqu’il sera minuit trente à Yaoundé.Après une brillante prestation des Lionnes indomptables au premier tour du mondial canadien, les pouliches de Carl Enow Ngachu vont défier la sélection chinoise ce dimanche lorsqu’il sera minuit trente au Cameroun. La rencontre Chine-Cameroun, sera pour l’une comme pour l’autre sélection, une fondation qui les aidera à mieux se positionner, et d’engranger le plus de points possibles pour les quarts de finale.
Pour cette première sortie du second tour, les Lionnes auront à faire à une équipe presque semblable à celle du Japon. «Le style de jeu des Chinoises est identique à celui des Japonaises », remarque Gislhaine Bebom, ancienne footballeuse. Par conséquent, conseille-t-elle «les Lionnes devront faire plus attention. Elles doivent tirer les leçons du match contre le Japon, et faire le maximum pour ne pas répéter les mêmes erreurs. En jouant dans l’union, la bonne humeur, l’ambition, le patriotisme et l’amour du football, elles iront loin dans ce mondial canadien. » De plus, «Les Lionnes doivent garder en esprit que les Chinoises vont très vite, malgré leurs petites tailles, et leurs corpulences tout aussi petites. C’est leur avantage», relève-t-elle.
Deuxième de la poule A, les filles d’Alain Perrin, ont arraché leur qualification grâce au goal average favorable (nombre de buts marqués plus élevé) par rapport à celui des Néerlandaises. Et pourtant, les deux équipes étaient à égalité parfaite avec quatre points chacune, et une différence de buts nulle. Face aux Pays-Bas, les Chinoises ont inscrit deux buts tout comme les Hollandaises. Le match a eu lieu au stade de Winnipeg dans la nuit de lundi à mardi dernier. Les buts «qualificatifs» de la Chine ont été inscrits par Wang Lisi et Wang Shanshan. Ces Chinoises font partie des plus «performantes » de l’équipe de football chinoise. Dimanche matin, face au Cameroun, Alain Perrin, pourra compter sur Sun Wen, la plus expérimentée de l’équipe chinoise. Née en 1973 à Shangai, elle est la plus âgée de cette équipe chinoise. «Elle pourra faire son entrée à la deuxième mi-temps pour donner un nouveau visage à la rencontre», prédit Gislhaine Bebom.
Fortes mentalement et motivées par leur qualification au second tour, les Lionnes devraient saisir toutes les occasions qui se présentent pour marquer des buts. « Si elles jouent comme lors de la deuxième mi-temps du match contre la Suisse, en oubliant leur complexe d’infériorité, elles vont battre les Chinoises», pense Birwé, le sélectionneur des moins de 17 ans, chez les dames. Pour sa première participation, le Cameroun sera face à la Chine qui elle, en est à sa sixième participation.

[b]Nadine Ndjomo[/b]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *