Coronavirus – Le Cameroun franchit la barre de 4000 guéris: Mgr Samuel Kléda présente ses médicaments miracles

Samuel Kleda presentant ses medicaments miracles contre la covid-19

Elixir-Covid et Adsak-Covid sont les noms des deux produits mis au point par le prélat pour traiter le Covid-19. Ils ont été présentés vendredi 5 juin dernier au cours d’un point de presse à Douala.

Ce n’est pas tôt pour le grand public qui piaffait d’impatient de découvrir ces produits miracles anti-covid-19. En effet, cela fait plusieurs semaines que lesdits produits sont au point et administrés aux patients atteints de covid-19. A en croire les statistiques données par Mgr Samuel Kléda, près de 3000 personnes infectées au Covid-19 ont recouvré la santé en prenant ces produits, aucun décès enregistré. Pourtant jusqu’ici, le produit était toujours méconnu du grand public.

Laissant ainsi libre cours à l’imagination fertile des internautes. Le mystère a finalement été percé vendredi 5 juin dernier. L’homme de Dieu a procédé à la présentation solennelle de ses deux produits au cours d’un point de presse qu’il a donné à Douala. Aussi, a-t-il dévoilé leur identité. Il s’agit notamment de l’Elixir Covid et de l’AdsakCovid. A peine l’homme de Dieu a sorti ces deux flacons de sa besace, que la toile était inondée. C’est dire l’attente.

Ces deux produits qui se prennent au même moment sont des breuvages faits à base de plantes médicinales. Il y a notamment une plante qui pousse dans la savane de l’Extrême Nord du pays, très prisée dans la pharmacopée traditionnelle pour l’Elixir Covid et l’Aloe verra. Mais prévient le pasteur traitant, d’autres décoctions qui n’ont pas été dévoilées rentrent dans la fabrication de ces breuvages. Comme l’a toujours clamé le patron de l’église catholique à Douala, ces produits sont gratuits a-t-il réitéré. «Tant qu’il y aura la crise sanitaire, les produits seront gratuits », affirme-t-il. seules les personnes infectées reçoivent les médicaments sur présentation du test de dépistage. Mgr Kléda n’a pas manqué d’exprimer sa gratitude à toutes les âmes de bonne volonté qui ont bien voulu lui apporter leur précieuse aide notamment financière pour augmenter la production afin de satisfaire la demande sans cesse grandissante.

Les produits sont disponibles dans les coordinations diocésaines de santé de l’église catholique. A Douala, ils sont disponibles dans quatre hôpitaux catholiques notamment l’hôpital Notre Dame de Logpom, l’hôpital des Sœurs servantes de Bonabéri entre autres. Les autres villes ne sont pas en reste. On en trouve à l’archidiocèse de Yaoundé, les diocèses de Bamenda, Buea, Eséka, Garoua, Maroua.

Blanchard BIHEL

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *