Coopération Cameroun UNICEF: Le projet d’enregistrement universel des naissances en Afrique prend corps – 237online.com
Société

Coopération Cameroun UNICEF: Le projet d’enregistrement universel des naissances en Afrique prend corps

Un atelier de revue dudit projet se tient actuellement à Bertoua par les acteurs de mise en oeuvre.

Les activités réalisées par le bureau national de l’État civil (Bunec), ont permis de développer un nouveau modèle d’enregistrement des naissances qui est testé depuis le mars 2018 dans les zones pilotes du projet que le District de santé de Mokolo, dans la région de l’Extrême-Nord et celui de Betaré Oya dans la région de l’Est. Dans son extrait Peter Tata, Directeur des archives et statistiques, représentant du Directeur Général du Bunec a indique que: « ce modèle intègre trois innovations dans les sous processus à savoir “ la notification électronique des naissances ; la projection du service de l’État civil vers les communautés et la collecte et la transmission des données statistiques ”» .

Selon les témoignages recueils à l’agence régionale du Bunec Est, il ressort que depuis le lancement du nouveau processus, plusieurs autres activités ont été menées. Elles ont visés le suivi de la mise en oeuvre du processus, le renforcement des capacités des acteurs et la collecte des données. Ces activités ont permis en milieu communautaire, non seulement d’intégrer des nouveaux villages dans le processus, mais de renforcer les capacités des chefs et des relais communautaires, tout en identifiant les forces et faiblesses, les opportunités et menaces du nouveau modèle, les dysfonctionnements afin d’y apporter des mesures correctives. « nous sommes satisfait des mesures prises par le gouvernement pour sécuriser la nationalité Camerounaise de nos enfants…» manifeste le Lamido de 1er degré de Mokolo, dans l’Extrême-Nord, S.M Yacouba Mahamadou Moustapha.

Le bilan actuel des activités montre que plus de 95% de villages dans le district de santé de Mokolo sur un total de 151 villages et plus de 93% de villages dans le district de Betaré Oya sur un total de 117, disposent du cahier de village pour le recensement des naissances, des formulaires de déclaration de naissance et d’un chef et ou le relais communautaire formé sur l’utilisation des outils; plus de 90% des formations sanitaires sur les 19 dans les districts de santé de Mokolo et 90% dans les districts de Betaré Oya sur les 20 disposent du formulaire de déclaration des naissances et d’au moins un personnel formé sur l’enregistrement des naissances ; 100% des centres d’État civil, soit 19 dans le districts de santé de Mokolo et 100%, idem à Betaré Oya.

À l’issue de l’atelier, il est attendu un rapport qui présente “ le niveau d’atteinte des résultats ; une revue de la mise en oeuvre des sous-processus de l’enregistrement des naissances ressortant les points positifs, les goulots d’étranglement et les propositions d’actions pour les surmonter ; les domaines prioritaires nécessitant d’avantage d’efforts ; une feuille de route du projet pour l’année 2019 en-cours, ressortant les stratégies à mettre en oeuvre pour garantir l’atteinte des résultats.

Bossis Ebo’o, 237online.com

Commenter avec facebook

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer