Conflit à la chefferie Bagam : le chef légitime rassemble son peuple

Bagam

La crise de succession qui mine le groupement Bagam dans la région de l’Ouest camerounais est loin d’être résolue. Alors que l’administration soutient un prétendant au trône en la personne de Dieudonné Fongang, les populations restent massivement fidèles au chef supérieur intronisé selon la tradition, en l’occurrence sa majesté Dieudonné Zossie Fong Tendop.

Un chef abandonné par l’administration mais soutenu par son peuple

Lors d’une cérémonie organisée le 13 janvier dernier, de nombreux sous-chefs, notables et communautés extérieures sont venus réaffirmer publiquement leur allégeance au souverain Zossie Fong Tendop. Un soutien populaire massif qui contraste avec la position des autorités, déterminées à imposer un chef jugé « illégitime » par les populations.

Rassembler pour avancer

Malgré les tensions, le chef supérieur Zossie Fong Tendop a choisi la main tendue, appelant ses sujets à cultiver la paix, le pardon et la fraternité. Lui qui se dit « ouvert au dialogue » souhaite rassembler tous les fils de Bagam, sans exception, pour sortir le village de l’ornière et permettre son développement.

Une volonté réconciliatrice partagée par la diaspora, qui presse les parties de régler ce conflit stérile. Car tant que la crise perdurera, c’est tout Bagam qui restera paralysé.

Auteur: Jean Mbida, 237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *