Société

Concours de la Police 2021 : Les candidats subjugués entre mérite et incertitudes

2500 places sont à conquérir pour le Centre d’instruction et d’application de la Police (Ciap)

L’instruction tactique, théorique et pratique ; la formation juridique, civique et morale et l’entrainement militaire font partie des enseignements dispensés au Ciap. Le processus de recrutement à la Police va débuter par la phase d’inscription. Du 30 novembre 2021 au 30 décembre 2021 pour les Elèves-commissaires de Police (Ecp) et Elèves-officiers de Police (Eop). Aussi du 30 novembre 2021 au 08 janvier 2022 pour les Elèves-inspecteurs de Police (Eip) et les Elèves-gardien de la paix (Egp). Au cours de cette étape, il sera question de procéder aux inscriptions en ligne, la prise de rendez-vous, mais surtout le dépôt du dossier physique avec la remise des récépissés aux candidats.

Les épreuves écrites vont constituer la seconde phase de ce long processus. Selon le chronogramme de la Délégation générale à la sûreté nationale (Dgsn), les candidats Elèves-commissaires de Police vont ouvrir le bal des épreuves écrites, pour la conquête des 100 places. Le 22 janvier 2022, ceux des candidats inscrits au concours des Elèves-officiers de Police, entreront dans la danse pour les 150 places en compétition. Les épreuves des Ecp et Eop vont se dérouler au centre unique de Yaoundé. Par ailleurs, les postulants spécialisés des Elèves-officiers de Police (30 places en externe) et (50 en interne) seront devant les jurys pour passer leurs entretiens.

Egalité de chance

Les 12 et 26 février prochain, d’autres aspirants vont respectivement se confronter aux épreuves écrites des Elèves-inspecteurs de Police et Elèves-gardien de la paix, dans les 10 centres d’examen des dix chefs-lieux de région. Il est à rappeler que, 370 places sont mises en jeu pour les Eip et 1750 pour les Egp dont 1720 pour le service général et 30 places pour les spécialistes en externes. Après la date du début des corrections et la publication des admissibilités par le Dgsn, s’en suivront alors les épreuves orales, exclusivement réservées aux candidats admis aux concours des Ecp et à celui des Eop. Est-il encore nécessaire de signaler que le processus qui mène à l’intégration dans un Corps d’élite comme la Police passe obligatoirement par les enquêtes de moralité, les visites médicales d’incorporation et les épreuves sportives qui seront à coup sûr la dernière étape de ce processus ?

Une course qui fait encore réverbérer plus d’un. A la vérité, si les liens entre gouvernants et gouvernés sont au quotidien quasi inexistants, les pratiques et valeurs des premiers ont toutefois réussi au fil des années à s’imposer chez les seconds. La cupidité et l’individualisme qui animent les dirigeants ont aussi triomphé pour des gains les plus dérisoires en échange de places dans de grandes écoles. Celui qui refuse de céder à un contrat de corruption est donc conspué, considéré comme stupide et combattu. L’ambition est si forte dans la psychologie sociétale de l’homo-politicus, qu’il finit par négliger les codes et modes d’intégration et d’ascension dans ces prestigieuses écoles.

237online.com, Axel ABANDA

Please follow and like us:
8k
fb-share-icon13589
251k
Pin Share20
Afficher plus

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Twitter251k
Facebook14k
RSS15k
Follow by Email8k