COBAC: Le bilan des banques Cemac s’établit à 12 571 milliards

Les dernières statistiques de la Commission bancaire de l’Afrique centrale ont été publiées le 3 juillet 2015 à Douala.
Les dernières données chiffrées de la Commission bancaire de l’Afrique centrale (Cobac) ont été publiées le 3 juillet 2015 à Douala. Il ressort que le système bancaire de la zone Cemac a connu une évolution. « Le total agrégé des bilans des banques s’est établi à 12 571 milliards de FCFA à fin mars 2015. Il a progressé de 8,62 % par rapport au 31 mars 2014 », explique M. Lucas Abaga Nchama, gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC).
D’après le gouverneur, les dépôts collectés jusqu’alors enregistrent également des performances et s’élèvent à 9 944 milliards de FCFA, soit 79,10 % du total du bilan, en hausse de 6,51 % en variation annuelle. Et au sujet des crédits bruts, ils s’élèvent à 7 528 milliards de FCFA, soit une hausse de 8,07 % en comparaison avec leur niveau en 2014.
Toutefois, explique la voix la plus autorisée de la BEAC, la qualité apparente du portefeuille s’est quelque peu dégradée. Les créances en souffrance s’élèvent à 894 milliards de FCFA à fin mars 2015, contre 696 milliards de FCFA un an plus tôt. Si en 2014 à la même période l’on enregistrait 11,88 %, cette année, c’est plutôt 9,99 %. Mais contrairement à ces contreperformances des créances, la trésorerie enregistre un excédent et se situe à 3 575 milliards de FCFA, soit une évolution de 28,44 % du total du bilan, très loin des 4,25 % enregistrés en 2014.
La septième rencontre du président de la Cobac, Lucas Abaga Nchama, avec les dirigeants des établissements de crédit de la Cemac à Douala le 3 juillet 2015 a permis aux responsables bancaires de la Cobac d’analyser en profondeur trois thématiques, en l’occurrence la « mise en œuvre du règlement Cobac R-2014 /01 relatif à la justification, à la comptabilisation et au provisionnement des créances des établissements de crédit », les « recours des établissements de crédit auprès des juridictions communautaires et procédures y afférentes » et les « réflexions et orientations pratiques pour la mise en œuvre d’une solidarité entre établissements de crédit de la Cemac ».

PAR ALKALI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *