CORONAVIRUS AU CAMEROON
Confirmés
12592
Actifs
2179
Guéris
10100
Décès
313
Source : MINSANTE Cameroun -
Mise à jour : 29 juin 2020
Afrique

CEEAC: 23 entreprises agréées au régime préférentiel

Elles ont reçu leurs agréments au cours d’une cérémonie présidée jeudi 13 octobre 2016 par le ministre du Commerce.
Les opérateurs économiques représentant 23 entreprises du secteur de l’industrie, la cosmétique, l’agroalimentaire, de la métallurgie entre autres, ont quitté les services du ministère du Commerce satisfaits. Et pour cause, ils ont reçu des mains du ministre du Commerce des agréments leur permettant désormais d’aller à la conquête des marchés de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (Ceeac). Cette cérémonie, troisième du genre a permis de mettre à nouveau sur le marché sous-région 168 nouveaux produits pour une population de 160 millions d’habitants a précisé le Mincommerce. La première ayant eu lieu en début 2014 avait permis d’aligner 145 produits industriels à la faveur des agréments délivrés à 19 entreprises par la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac). Quelques temps après, c’est 13 autres qui avaient reçu des agréments pour 81 produits. 237online.com Parmi les nouveaux bénéficiaires de ce régime préférentiel de la Ceeac figurent la Société anonyme des brasseries du Cameroun (SABC), Source du pays, Société des eaux minérales du Cameroun (SEMC), Siac Isenbeck, la société industrielle de transformation du coton (Sodecoton), société moderne de savonnerie (SMS), Société camerounaise de savonnerie, Ok foods, Camlait, Sitracom, Cimencam, Cométal, Biotropical, Saagry, Sitracel, Société littoral, Biopharma, FME Gaz, Inoda industry Nestlé, Nosa… « Il s’agit des fleurons de notre industrie » a indiqué le Mincommerce. Avant de rappeler « La Ceeac c’est 9 pays d’exportation pour une population cible de 160 millions de consommateurs. Ça fait du champ pour nos industriels ». Des avantages avérés. En effet, le nouveau régime instauré par la décision N°19/Ceeac/Cceg/IV/09 du 24 octobre 2009, présente selon le Mincommerce des avantages au triple niveau : d’abord l’entreprise réalise le gain de productivité, augmente la production et les exportations, le chiffre d’affaires et le bénéfice, ensuite le pays améliore sa balance commerciale, augmente son PIB et booste le niveau de l’emploi et de la croissance, enfin la sous-région consolide son espace commercial. Avec ces agréments, ces firmes pourront faire transiter les marchandises vers les 10 pays que compte la Ceeac sans restriction douanière a précisé Luc Magloire Mbarga Atangana. Davantage, ce statut permettra de booster la croissance du Cameroun « ça crée des emplois localement à valeur ajoutée puisque nous sommes dans le secteur industriel. Ça crée de l’activité, ça procure donc des revenus et des devises en retour parce que c’est de l’exploitation. C’est un facteur déterminant pour la croissance de notre économie » a déclaré le Mincommerce. Ces entreprises ont été sélectionnées parce qu’utilisant au moins 40% de matières premières locales. Par la même occasion, elles introduisent dans leur chaîne de production 30% de la valeur ajoutée communautaire. Les industriels ont exprimé leur vœu de voir construit l’axe Koumba-Mamfe pour faciliter l’écoulement de leurs produits au Nigeria. Le Mincommerce a invité les entreprises n’ayant pas encore obtenu d’agréments à se rapprocher du comité national d’agrément des produits industriels logé au sein du ministère. La Ceeac qui s’ouvre désormais à 36 entreprises camerounaises regroupe: l’Angola, le Burundi, le Cameroun, la Centrafrique, le Congo, le Gabon, la Guinée Equatoriale; la RDC, Sao Tomé & Principe et le Tchad.

Christelle Belibi

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer