Canada 2015: La passe en or de Gabrielle Aboudi Onguéné

Du haut de sa petite taille (1m52), elle est à l’artisane de la qualification du Cameroun aux huitièmes de finale du mondial canadien.Depuis sa brillante prestation le 16 juin dernier au stade d’Edmonton au Canada face à la Suisse, les vivats sur Gabrielle Aboudi Onguéné ne tarissent pas. Au contraire ! Sur la toile, ils coulent comme des ondées. On peut ainsi lire : «Onguéné : sublimissime », «bravo la Lionne », «merveilleuse », «formidable», «Allez les filles », «je suis Onguéné ». Soutenue comme elle ne l’a jamais été depuis le début de sa carrière, Gabrielle Aboudi Onguéné est devenue une star.
Elle n’a certes pas encore reçu des gerbes de fleurs, mais elle les aura assurément si on s’en tient au nombre de vue sur ses photos dans les réseaux sociaux. Loin du département de la Lekié dont elle est originaire, Gabrielle Onguéné Aboudi n’a pas toujours brillé comme c’est le cas aujourd’hui. Ses débuts ont été difficiles. A l’époque, quand elle joue pour Ngondo Nkam, un club de football de Douala, elle essaye de se démarquer. Elle manque d’expérience. Son jeu est encore décousu. Mais la jeune fille tient bon jusqu’au moment où la chance frappe à sa porte.
Gabrielle Aboudi Onguéné la saisit lors d’un tournoi organisé à Yaoundé. Elle joue pour Ngondo Nkam. C’est pendant ce tournoi que la jeune fille est repérée par Marc Atangana, président du Canon sportif féminin. A cette période, Gabrielle Aboudi Onguéné est âgée de 14 ans. Marc Atangana, aujourd’hui décédé, l’a prend sous son aile. Il s’occupe de toutes les charges financières liées aux entrainements et à l’équipement. Après avoir acquis de l’expérience, l’adolescente intègre le Kpa-Kum. Elle évolue dans ce club pendant plusieurs années.
Avec la bénédiction de sa «mère» Gislhaine Bebom, l’adolescente, devenue femme, intègre Louves minproff. C’est le club de football appartenant au ministère de la Promotion de la Femme et de la Famille. Parallèlement, Gabrielle cherche à intégrer la sélection nationale de football. Mais à chaque fois, les sélectionneurs ont du mal à l’accueillir à cause de sa taille : 1m52. Or, avec l’arrivée de Carl Enow Ngachu, les portes s’ouvrent pour la jeune femme. Malgré ses 48 kilos, et son un mètre cinquante deux, Gabrielle Aboudi Onguéné totalise 52 participations en équipe nationale. Comme pour dire que la taille ne compte pas toujours…

[b]Nadine Ndjomo[/b]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *