Sport

Can Total 2021 : La Can en couleurs dehors

A quelques heures du début de la compétition de football, la vente de ces objets fait bon marché dans la ville de Yaoundé.

Bracelets, flambeaux, trompettes, chapeaux, bandeaux, maillots, éventails et perruques aux couleurs du Cameroun sont visibles dans tous les coins de la ville de Yaoundé. A quelques heures du début de la compétition, les Camerounais se procurent chacun d’un gadget pour soutenir son pays. « Encouragez votre pays », lance Olivier, un commerçant ambulant. Vêtu d’un survêtement de couleur verte, sur lequel est imprimé le logo de la Can et celui des lions indomptables, le jeune garçon vend des flambeaux et des trompettes aux couleurs nationales. Avec son sac plastique, ils arpentent les rues de Yaoundé à la recherche des clients. Entre les rues des quartiers et les couloirs des marchés, des commerçants déambulent avec des effigies aux couleurs de la Can.    Certains occupent les abords des marchés et les grands carrefours. C’est le cas de Martin qui se faufilent entre les véhicules à Bata Nlongkak pour proposer ses trompettes et écharpes aux clients. « Approchez et regardez. Il y’ a tout ce que vous voulez », indique un vendeur à l’entrée du supermarché Mahima Warda.

Sur des bâtons, flottent les drapeaux du Cameroun.    La chasse aux clients se fait avec des mélodies variées et biens d’autres techniques d’approches. « Soutenez- le Cameroun, soutenez les Lions indomptables » ; « Ce n’est pas couteux messieurs », « Vivons tous ensemble la Can », peut-on entendre dire ces commerçants. Les prix des drapeaux varient en fonction des dimensions. Les plus petits vont de 200 à 500FCfa, les moyens de 3000 à 5500 FCfa, les plus larges de 6000 à 9000 FCfa.    Pour les maillots et les survêtements, tout dépend de la qualité du tissu. « Les prix oscillent entre 3.000 et 8.000 FCfa la pièce. Les survêtements coûtent entre 15.000 et 25.000 FCfa. Le client choisit sa couleur et il est servi à hauteur du montant qu’il possède », explique Ernest Donfack. Quant aux bracelets, ils sont au prix de 300FCfa et de 500FCfa. Il en est de même pour les éventails et les bandeaux.

Au marché Central de Yaoundé, le regard est coloré du vert, du rouge et du jaune. Impossible de faire un pas sans apercevoir ces couleurs qui illuminent le marché. Néanmoins, des gadgets des autres pays participants à la coupe d’Afrique des Nations sont aussi vendus malgré leur discrétion partielle. « Nous avons les drapeaux du Sénégal, du Maroc, de la Côte d’Ivoire et biens d’autres qui sont vendus, mais ils sont peu visibles sur le marché. La dominance est celle du Cameroun. Nous avons également les maillots », explique un vendeur. Pour ce qui est des prix, ils sont tout à fait différents et un peu plus élevé que ceux de la vente des gadgets aux couleurs du Cameroun. « Nous ne pouvons pas vendre ces gadgets au même prix. Il y ‘a une différence allant de 1.000 à 3.000 FCfa voire 4.000FCfa en fonction du produit demandé. En plus, nous n’avons que des drapeaux et des maillots pour ces pays », confie Christian, vendeur au marché central.

Marie Laure Mbena / 237online.com

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page