Cameroun: Voici les mesures prises depuis 3 ans par le gouvernement pour résoudre la crise dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest – 237online.com
Société

Cameroun: Voici les mesures prises depuis 3 ans par le gouvernement pour résoudre la crise dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest

Après l’adoption par le Parlement européen des résolutions dénonçant la situation politique et sécuritaire au Cameroun, les présidents des deux chambres du Parlement, le ministre de la Communication et celui des Relations extérieures ont fait le point sur les différentes actions menées par le gouvernement.

Le Parlement européen a adopté le 18 avril dernier, une résolution en 13 points sur la situation socio-politique et sécuritaire du Cameroun. Le texte demande entre autres «la révision du système électoral; la libération de Maurice Kamto; l’organisation d’un dialogue politique ouvert, la levée de l’interdiction du consortium des leaders anglophones».

«La résolution a suscité de vives protestations de la classe dirigeante camerounaise. Parmi les officiels qui ont réagi figurent les présidents des deux chambres du Parlement camerounais; le ministre des Relations extérieures et le ministre de la Communication», peut-on lire dans le quotidien Le Jour édition en kiosque ce lundi 29 avril 2019.

Dans leurs différentes sorties, ces autorités sont revenues sur les mesures prises par le gouvernement pour régler la crise politique et sécuritaire que traverse le pays. Au cours d’un point de presse donné le 22 avril, le ministre de la Communication, René Emmanuel Sadi soutenait que: «dans le sens de la consolidation de l’unité nationale et du vivre ensemble, le Chef de l’Etat a mis en place des instances et des structures de participation inclusive à la vie nationale, au premier rang desquelles aujourd’hui, la Commission nationale de promotion du bilinguisme et du multiculturalisme, désormais à pied d’œuvre», précisait-il.

Cette mesure est également évoquée dans un document non officiel du ministère des Relations extérieures. «Il stipule que la Commission nationale du bilinguisme et du multiculturalisme travaille à la promotion de la tolérance, du respect et de l’entente mutuels. Le document rappelle que des mesures fortes ont été prises dans les secteurs de l’éducation et de la justice notamment dans le cadre du dialogue engagé avec les leaders des corporations concernées et les autres acteurs de la société civile», lit-on.

Autres actions menées, «l’arrêt des poursuites en faveur des personnes en proie à des procédures judiciaires engagées contre elles pour des actes hautement répréhensibles dans le cadre de la crise anglophone. Deux vagues de 55 et 289 personnes ont retrouvé la liberté. Le plan d’assistance humanitaire d’urgence d’un montant de 12,7 milliards de francs FCFA lancé en juin 2018 en faveur des communautés des régions du Nord-ouest et du Sud-ouest».

René Emmanuel Sadi évoque également «le Comité national de désarmement, de démobilisation et de réintégration, à l’intention des ex-combattants de Boko Haram et des bandes armées du Nord-ouest et du Sud-ouest mis sur pied par le chef de l’Etat. Mise en place suite au décret du 30 novembre 2018, cette Commission a pour mission d’assurer l’encadrement des ex-combattants, leur apporter une assistance multidimensionnelle dans le cadre de leur retour à la vie civile».

Le processus de décentralisation est énuméré comme une action d’apaisement de la crise. Dans son communiqué, le président du Sénat, Marcel Niat Njifenji relève que «le gouvernement ne ménage aucun effort pour apporter des solutions idoines aux problèmes posés par les populations de la zone anglophone…Le président de l’Assemblée nationale quant à lui précise que la chambre basse du parlement Camerounais a toujours déploré la situation de crise dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest en multipliant des appels à un retour à la sérénité», précise Le Jour.

Commenter avec facebook

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer