Politique

Cameroun: Vaste mouvement préfectoral dans le Wouri

A la faveur du très récent mouvement dans l’Administration territoriale, c’est pratiquement tout l’échiquier de la Préfectorale dans les régions qui s’est trouvé carrément chamboulé.

Si les observateurs les plus pointus ont pu observer avec perspicacité que bon nombre de nouveaux promus étaient à deux doigts de la retraite – ou sur le point de faire leurs bagages -, il est en tout cas établi que le département du Wouri a connu un véritable raz-de-marée nouveaux arrivants ainsi que de partants.

A la préfecture du département du Wouri, le sémillant préfet Mache Njouonwet Joseph est remplacé par M. Mboutou Benjamin, administrateur civil principal, précédemment préfet du département du Nyong et So’o.

Fait remarquable méritant d’être relevé : Le préfet Mache qui quitte le département du Wouri hérite de la même fonction à la tête du département du Nyong et So’o où il remplace Mboutou Benjamin, son successeur dans le Wouri. En somme, juste un jeu de chaises musicales.

Lire aussi
Crise anglophone au Cameroun - Emmanuel Macron: « La France est prête pour apporter son appui »

Au niveau des sous-préfets, le mouvement dans le département du Wouri est assez vaste, dans la mesure où de nouveaux visages – et ils sont nombreux – viennent désormais réguler la vie administrative dans les arrondissements.

A commencer par Douala 1er où l’on voit débarquer M. Fofie Mbouedia Christophe, précédemment sous-préfet de Bandja, qui vient remplacer M. Tchakui Noundie Jean Marc qui, pour sa part, a tout simplement été propulsé Préfet du Département du Koupé Manengouba.

A Douala 3è, le nouveau chef de terre se nomme Ayissi Mvogo Laurent Victor, précédemment sous-préfet de KonYambetta, et prend ainsi la relève de M. Nouhou Bello, lequel, pour son bonheur, a été bombardé préfet du département du Mbéré.

Scénario à peu près similaire à Douala 4è où l’on voit arriver l’administrateur principal Daouda Issa, précédemment sous-préfet d’Edéa 2è, qui vient remplacer M. Jean Marc Ekoa Mbarga, nommé, préfet du département du Diamaré.

Du côté de Douala 5è, M. Fombele Mathias Tayem, précédemment sous-préfet de Nkongsamba 3è, remplace M. Bakoma Zaccheus Tayem Elango, appelé à d’autres fonctions.

Lire aussi
Crise anglophone au Cameroun - António Guterres: « Le dialogue est le meilleur moyen de préserver l’unité »

On ne pouvait clore cette galerie de nouveaux promus à Douala sans évoquer la promotion de Jean Philippe Ngo’o Mebe, précédemment 1er adjoint préfectoral de Douala, qui a été nommé sous-préfet de l’arrondissement de Dibombari dans le département du Moungo.

Ce jeune administrateur civil pétri de compétence et de tact professionnel quitte la préfecture du Wouri pour désormais plonger dans la réalité champêtre du Moungo où la gestion des problèmes domaniaux ou de sorcellerie villageoise constitueront le gros de son quotidien.

Bon vent à tous ces arrivants et partants du département- du Wouri qui, pour la plupart, ont laissé d’agréables souvenirs et de nombreux amis.

Le Jeune Enquêteur N° 340 du 15 octobre 2019

Commenter avec facebook

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer