Cameroun: Un homme meurt en cellule au commissariat d’Etoudi

Les circonstances du décès de Guy Désiré Nga, survenu jeudi dernier, restent floues.[pagebreak]Guy Désiré Nga, 34 ans, est mort jeudi dernier au commissariat du 6ème arrondissement de la ville de Yaoundé, à Etoudi. Selon les témoignages, Guy Désiré Nga, est décédé pendant sa garde à vue. Les membres de sa famille expliquent que la victime a été interpellée lundi dernier sans faire l’objet d’une plainte. « Mon neveu a reçu la somme de 30.000F.Cfa d’un commissaire de police en service à Edéa. Il devait effectuer des travaux champêtres au village de ce commissaire. Ce qu’il n’a pas fait. Le commissaire en question étant au courant que mon neveu n’a pas fait le déplacement pour lequel il a été payé, informe son collègue d’Etoudi. Ce dernier va procéder à l’interpellation de mon neveu », témoigne Achille Manga. « Je suis arrivé au commissariat jeudi matin, j’ai trouvé le corps de mon neveu hors de la cellule. Le commissaire m’a dit que Guy Désiré Nga s’est pendu », déclare Achille Manga, l’oncle de la victime, qui précise que les responsables du commissariat d’Etoudi n’ont pas informé le procureur de la République, encore moins un médecin légiste afin d’ouvrir une enquête concernant ce décès suspect. (www.237online.com) Jeudi dernier, aux environs de 7h, le corps de Guy Désiré Nga a été conduit par les responsables du commissariat d’Etoudi avec quelques membres de la famille à la morgue de l’hôpital central de Yaoundé. La thèse de la pendaison avancée par la police ne convainc pas la famille. Surtout que Guy Désiré Nga se trouvait dans la cellule avec quatre autres personnes. « Comment quelqu’un peut se pendre à l’aide d’une corde de sa chemise comme on le fait croire alors qu’il était avec les gens dans la cellule ?», s’interroge Achille Manga. Le commissaire du 6ème arrondissement, que le reporter du Jour a rencontré samedi dernier à son lieu de service, n’a pas voulu s’exprimer sur ce sujet. Une source au commissariat d’Etoudi nous a confié que la garde à vue de Guy Désiré Nga était abusive dans la mesure où il n’a pas été interpellé sur la base d’une plainte et, pis, il n’a pas été enregistré dans un registre comme c’est souvent le cas. Des sources font savoir que le commissaire d’Etoudi a été entendu jeudi dernier par le délégué régional de la Sûreté nationale pour le Centre sur cette affaire. La famille de la victime n’a pas encore les moyens financiers pour exiger une autopsie.

Prince Nguimbous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *