Cameroun – Trafic de stupéfiants: Six colis de cannabis détruits

Cannabis chanvre indien

La destruction de ces produits illicites a eu lieu dans le cadre de la lutte contre la drogue.Le samedi 4 juillet dernier, un tonnerre d’applaudissements a accueilli la destruction de six colis de cannabis et plusieurs tablettes de tramol déposés par les forces de l’ordre au «Boulevard du 20 mai » à Yaoundé. « Allez-y monsieur le ministre », entend-on lorsque le ministre de la Santé publique (Minsanté) André Mama Fouda enflamme ces produits nocifs. Une fumée noirâtre envahit le site. «Eloignez-vous. Vous allez étouffer. La fumée contient de nombreux éléments toxiques », ordonne un policier. Avant que ce dernier n’achève son propos, les marcheurs et quelques curieux se bousculaient déjà. « Je ne suis pas fumeur de banga », ironise un marcheur.
Peu avant cet acte, le Minsanté André Mama Fouda et près d’une centaine de personnes ont effectué «une marche sportive » dans quelques artères de la ville de Yaoundé pour dire non à la consommation abusive et au trafic illicite des drogues. Animée par la fanfare de l’Institut national de la jeunesse et des sports (Injs), les marcheurs arborant des t-shirts avec des messages tels que : «Pas de cannabis, pas de drogues, pas de tramol», exécutent des chants et danses tout le long du trajet. Dans les rangs, la fatigue ne se fait pas ressentir. La joie est au rendez-vous. Difficile de se prononcer sur le genre et la tranche d’âge prédominante. Hommes, femmes et enfants sont de la partie. Pour dire également non à la consommation de ces produits toxiques, mêmes les Organisations non gouvernementales (Ong) se sont jointes à la manifestation. On peut voir Rudolf Esong de l’Association préventive d’abus de narcotique et drogue (Ndapa) et ses membres tenir une banderole où la consommation des drogues est condamnée.
Au fur et à mesure que la foule évolue, les avis sont partagés au sein des badauds placés sur le trottoir. Certains encouragent l’initiative, mais d’autres laissent échapper. «On va toujours fumer. Vous marchez pour rien. Les fumeurs sont là-bas dans les champs de maïs. Il faut aller les sensibiliser».
Cette marche rentre dans le cadre de la Journée internationale contre l’abus et le trafic illicite célébrée le 26 juin dernier sous le thème : « Action concertée pour les communautés en santé et sans drogue ». En rappel, d’après le secrétaire permanent de la lutte contre la drogue, Pascal Magloire Awono, une enquête menée en 2011, a révélé que 15% des jeunes consomment du tabac et 45% sont dépendants de la drogue.

[b]Paulette Ndong[/b]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *