Cameroun : Tension maximale ! Deux sélectionneurs pour les Lions Indomptables ?

Lions Indomptables

Le feuilleton du nouveau sélectionneur des Lions Indomptables vire au thriller politico-sportif. Alors que le Belge Marc Brys est attendu ce soir à Yaoundé pour parapher son contrat avec le gouvernement camerounais, la Fédération Camerounaise de Football (FECAFOOT) s’apprête à dégainer sa propre nomination. Le spectre d’une équipe nationale dirigée par deux coaches concurrents n’a jamais été aussi précis. Un imbroglio qui pourrait avoir des conséquences désastreuses pour le football camerounais.

Marc Brys débarque, le gouvernement dégaine l’artillerie médiatique

C’est un secret de polichinelle : les relations entre le gouvernement camerounais et la FECAFOOT de Samuel Eto’o sont plus que jamais tendues. Et l’arrivée imminente de Marc Brys risque de mettre le feu aux poudres. Selon nos informations recoupées auprès de différentes sources, le technicien belge est attendu ce dimanche 7 avril 2024 à l’aéroport de Nsimalen, à bord d’un vol Air France.

Un accueil en grande pompe lui sera réservé, puisque la télévision nationale CRTV a prévu une retransmission en direct de son arrivée dès 19h30. Raphael Nkoa Tsanga, journaliste à la CRTV Sports, nous a confirmé cette information. Une manière pour le gouvernement de mettre en scène sa prise de contrôle sur le dossier brûlant du sélectionneur national.

Demain, le jour de tous les dangers

Mais les choses sérieuses commenceront véritablement demain lundi. À 15h00, Marc Brys est attendu au Ministère des Sports pour la signature officielle de son contrat. Là encore, les caméras de la CRTV seront présentes pour immortaliser chaque instant de cette cérémonie lourde d’enjeux.

Et comme si cela ne suffisait pas, l’entraîneur belge sera l’invité exceptionnel de l’émission « Fou Fou Foot » sur les antennes de la CRTV à 21h10. Un véritable marathon médiatique destiné à asseoir la légitimité du nouveau sélectionneur et à couper l’herbe sous le pied de la FECAFOOT. Un exercice de communication qui s’annonce périlleux, tant les oppositions à cette nomination sont vives.

Eto’o contre-attaque : vers une équipe à deux têtes ?

Car Samuel Eto’o n’a pas dit son dernier mot. Selon des sources concordantes, le président de la FECAFOOT compte profiter de la réunion du comité d’urgence de l’instance, prévue également demain lundi, pour proposer son propre candidat au poste de sélectionneur. Un véritable acte de défiance envers le gouvernement, qui pourrait déboucher sur une situation totalement inédite : une équipe nationale avec deux coaches !

Un tel bicéphalisme serait lourd de conséquences pour le football camerounais. Comment imaginer une sélection tiraillée entre deux visions, deux stratégies, deux autoritiés concurrentes ? C’est la porte ouverte à la cacophonie, à l’instabilité et à la contre-performance. Un scénario cauchemar pour tous les amoureux des Lions Indomptables, qui rêvent d’une équipe soudée et conquérante.

Le Cameroun mérite mieux que ces querelles de chapelle

Au milieu de ces luttes de pouvoir stériles, c’est l’avenir du football camerounais qui est en jeu. Car pendant que les dirigeants se déchirent, les joueurs et les supporters attendent des actes forts et une vision claire pour redonner aux Lions Indomptables leur place sur le toit de l’Afrique.

Il est plus que temps que les différents acteurs prennent la mesure des enjeux et fassent passer l’intérêt du pays avant leurs égos surdimensionnés. Le Cameroun, terre de football légendaire qui a donné au monde des génies comme Roger Milla, mérite mieux que ces querelles de chapelle. Il mérite une équipe nationale unie, ambitieuse et performante.

Gouvernement et FECAFOOT doivent d’urgence enterrer la hache de guerre et travailler main dans la main pour le bien du football camerounais. Sinon, c’est le pays tout entier qui risque de payer le prix fort de leurs dissensions. Et ça, les millions de supporters des Lions Indomptables ne leur pardonneront pas.

Par Boris Kamdem pour 237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *