Cameroun: Sundances Resources revoit à la hausse la production annuelle du fer de Mbalam

La production de ce projet minier à l’est du Cameroun, initialement estimé à 35 millions de tonnes de fer par an, vient d’être revue par la firme australienne à 40 millions de tonnes.Sundance Resources vient de revoir à la hausse ses prévisions sur la production qui pourra être tirée annuellement de l’exploitation du fer de Mbalam, à l’Est du Cameroun. Dans un rapport publié ce 30 avril, et rendant compte de ses activités à la clôture du mois de mars 2015, la firme australienne «confirme» que la capacité du projet a été revue de 35 Mtpa (millions de tonnes par an), à 40 Mtpa.
Sundance Resources assure avoir effectué pour cela des «simulations» «plus sophistiquées» et «plus dynamiques». Il faudra dans cette perspective ajouter un «embranchement ferroviaire supplémentaire».
Cette nouvelle évaluation du tonnage annuel devrait favoriser une croissance du revenu annuel de l’ordre de 295 millions de dollars.

Mbalam-Nabeba
Le groupe minier Sundance Resources a obtenu un permis d’exploitation du site de Mbalam avec les autorités camerounaises en novembre 2012, et a également signé en juillet 2014 une convention d’exploitation pour Nabeba, l’autre volet du projet, avec le Congo-Brazzaville.
Sundance et le portugais Mota-Engil ont conclu un partenariat stratégique en juin 2014 pour financer la construction des 580 kilomètres de chemin de fer nécessaires au transport du minerai de fer, depuis les sites d’extraction jusqu’à la côte Atlantique, et celle du port de déchargement de Lolabe au Cameroun. Cam Iron a également signé, à la même période un contrat avec la première banque du continent, la Standard Bank d’Afrique du Sud (venue dans le portefeuille de Mota Engil) pour la mobilisation des fonds en vue de la réalisation de ces infrastructures. Le projet nécessite 3900 milliards de F CFA dans ses différentes phases.
En juin dernier, Sundance Resources projetait de boucler le financement requis d’ici à la mi 2015 et de prendre ensuite trois ans et demi pour la construction des infrastructures.
Dans le compte rendu publié ce jeudi, la firme australienne indique être en train de mettre le projet aux normes internationales. Le processus était évalué au 31 mars 2015 à 35%.
Le projet d’exploitation du fer de Mbalam est exploité au Cameroun par Cam Iron, société de droit camerounais dont Sundances Resources est actionnaire majoritaire avec 90% des parts. Les ressources minières du site sont estimées à plus de 775 millions de tonnes de minerai de fer.

Eugène C. Shema

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *