Cameroun : Scandale au port de Douala, des centaines de milliards évaporés ! 💸🚨

Cyrus Ngo'o

Le rapport est accablant. Selon les conclusions de la Chambre des Comptes de la Cour Suprême, le Port Autonome de Douala (PAD) serait gangrené par des malversations financières à hauteur de centaines de milliards de FCFA. Au cœur de ce scandale d’État, Cyrus Ngo’o, le très controversé Directeur Général surnommé « Le Sicilien ». Une affaire qui ébranle jusqu’aux plus hautes sphères du pouvoir.

Un rapport explosif qui torpille la gestion de Cyrus Ngo’o 📊💣

Mandatée par la Présidence de la République, la Chambre des Comptes a passé au crible la gestion du PAD. Et le constat est sans appel : des centaines de milliards de FCFA se seraient volatilisés dans des opérations douteuses, sous la houlette de Cyrus Ngo’o. Un nouveau pavé dans la mare pour celui que beaucoup surnomment déjà « Le Parrain » du port. Avec ce rapport, les langues se délient et les dossiers ressurgissent.

De PORTSEC à la drague Chantal Biya, une valse de milliards 💰🕺

Dans ce ballet de chiffres qui donnent le tournis, quelques affaires symbolisent l’ampleur du désastre. PORTSEC d’abord, ce projet de sécurisation du PAD à 50 milliards de FCFA, dont une partie se serait mystérieusement retrouvée sur des comptes en Suisse, au Liechtenstein et aux États-Unis. L’entretien du chenal d’accès et des quais ensuite, source d’une congestion portuaire malgré les 30 milliards dépensés en 2021 pour acquérir deux dragues. Sans oublier la rocambolesque réparation de la drague Chantal Biya au Nigeria, facturée initialement 1,3 milliard avant de s’envoler à 3,2 milliards. Autant de zones d’ombre qui éclaboussent la gestion de Cyrus Ngo’o.

Le PAD au bord du gouffre, 200 milliards de dettes 🏚️💸

Au-delà des malversations présumées, c’est tout le modèle économique du PAD qui vacille. Avec une ardoise estimée à près de 200 milliards de FCFA, le Port Autonome de Douala s’enfonce dans la crise. Un niveau d’endettement critique qui en fait la deuxième entreprise publique la plus endettée du pays, comme le révèle une enquête exclusive de 237online.com. Une situation intenable qui hypothèque l’avenir de ce poumon économique national.

Ferdinand Ngoh Ngoh, l’ombre bienveillante du « Sicilien » ? 🕵️‍♂️🤝

Mais alors que les preuves s’accumulent, Cyrus Ngo’o reste étonnamment intouchable. Son secret ? La protection de Ferdinand Ngoh Ngoh, le tout-puissant Secrétaire Général de la Présidence, surnommé « L’homme à la punk ». Les deux hommes, déjà visés par une procédure criminelle dans l’affaire PORTSEC, semblent plus soudés que jamais. Au point que Paul Biya aurait, sur instruction de Ngoh Ngoh, ordonné au Ministre de la Justice de suspendre les investigations visant « Le Sicilien« . Une influence qui en dit long sur les connexions de Cyrus Ngo’o au sommet de l’État.

Justice entravée, République bafouée ? ⚖️🇨🇲

Cette mainmise présumée de Ferdinand Ngoh Ngoh sur les enquêtes judiciaires ne se limiterait pas au PAD. Dans l’affaire Martinez Zogo, il aurait également sommé le Ministre de la Défense Joseph Beti Assomo de stopper les investigations des magistrats militaires, alors que ces derniers s’apprêtaient à demander l’autorisation d’auditionner « L’homme à la punk ». Une ingérence qui soulève de sérieuses questions sur l’indépendance de la Justice et l’État de droit au Cameroun.

Face à ce scandale d’une ampleur inédite, le peuple camerounais est en droit d’attendre des réponses. Car au-delà de la gestion calamiteuse du PAD, c’est toute la gouvernance du pays qui se trouve ébranlée. Le Président Paul Biya, garant des institutions, se doit de faire toute la lumière sur cette affaire, sans considération de rang ou d’influence. L’avenir du Cameroun est à ce prix.

Par Stéphane Tchakam pour 237online.com

One thought on “Cameroun : Scandale au port de Douala, des centaines de milliards évaporés ! 💸🚨

  1. La drague Chantal Biya a toujours été, le moyen le plus facile d’écouler l’argent dans ce port,et même le service de dragage . Depuis le temps de la sdca du groupe bolloré, des contrats en milliards à se poser des questions. La drague Youpwe qui à l’époque bien que fonctionnant avec un équipage, se trouvait à quai, mais les hollandais avec Boskalis venait draguer le chenal. La Chantal Biya est resté plus de 04 ans garé, et on veut dépenser 03 milliards pour la réparer, pourquoi pas la vendre et acheter une nouvelle drague !!! Le dragage a toujours été l’une des portes les plus faciles pour détourner de l’argent même au temps de Bolloré

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *