Cameroun – Paul Biya rend hommage à Belinga Eboutou: «Avec sa disparition, la diplomatie camerounaise perd l’une de ses références» – 237online.com
Politique

Cameroun – Paul Biya rend hommage à Belinga Eboutou: «Avec sa disparition, la diplomatie camerounaise perd l’une de ses références»

Le Chef de L’État a en outre élevé l’ex directeur du Cabinet Civil de la Présidence à la dignité de Grand cordon de l’ordre du mérite camerounais
Martin Belinga Eboutou repose désormais à Nkilzok.

L’ex directeur du Cabinet Civil de la Présidence (DCC), décédé le 8 mai 2019 à Genève, a été inhumé le 8 juin dernier dans son village natal situé dans le département du Dja et Lobo, région du Sud.

Le Président Paul Biya était représenté aux obsèques par l’actuel DCC, Samuel Mvondo Ayolo. Au nom du Chef de l’Etat, il a décerné à son prédécesseur, à titre posthume, la médaille de Grand cordon de l’ordre du mérite camerounais. Une distinction pour saluer l’œuvre de Belinga Eboutou.

Le quotidien Cameroon Tribune en kiosque ce lundi 10 juin 2019 rapporte que le Président de la République, dans une lettre de condoléances adressée à la famille du disparu et lue aux obsèques, a salué les qualités du diplomate chevronné qui «lui ont permis de faire une belle et longue carrière au Cameroun et à l’étranger». Et Paul Biya d’ajouter qu’«avec sa disparition, la diplomatie camerounaise perd l’une de ses références».

Belinga Eboutou a en effet a servi aux côtés du Chef de l’Etat pendant 30 longues années. Après avoir travaillé dans plusieurs ambassades du Cameroun à l’étranger, le diplômé de l’ENA de Paris a été nommé directeur du Protocole d’Etat en 1989. Un poste que ce natif de Nkilzok va occuper jusqu’en 1997.

L’ancien pensionnaire du séminaire d’Akono sera ensuite porté aux fonctions d’ambassadeur du Cameroun aux Nations Unies. Il restera à New York pendant dix ans, jusqu’en 2007. Il aura l’insigne honneur de diriger le Conseil de sécurité de l’ONU en 2002. Revenu au Cameroun, il est nommé au poste de DCC en 2010. Le diplomate de formation y passera 8 ans, jusqu’au 2 mars 2018.

Commenter avec facebook

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer