Cameroun: Paul Biya crée un nouveau Comité d’organisation de la Can 2021 - 237online.com
Sport

Cameroun: Paul Biya crée un nouveau Comité d’organisation de la Can 2021

Le président de la République, sans avoir fait le bilan de la déconfiture de l’édition 2019 dont l’organisation a été retirée au Cameroun pour être attribuée à l’Egypte, a signé le 4 juin dernier, un décret portant création, organisation et fonctionnement du Comité d’Organisation local du Championnat d’Afrique des nations 2020 et de la Coupe d’Afrique des Nations 2021.

Six mois après le retrait de la Can 2019 au pays de Roger Milla, pour cause d’impréparation, alors que les dépenses liées à la construction des infrastructures s’évaluaient à plusieurs centaines de milliards de Fcfa, le Chef de l’Etat qui n’a jamais sanctionné les responsables de ce scandale, reprend son parapheur pour créer un nouveau Comité d’organisation sans que le premier n’ait rendu sa copie. Zéro bilan, zéro audit, zéro perspectives. Le changement dans la continuité, pour dire le moins. En dépit des cris d’orfraies de certains partis d’opposition, notamment le Social democratc Front (Sdf) de John Fru Ndi et le Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc) de Maurice Kamto, Paul Biya est resté droit dans sa bulle. C’est que, sans faire le point du premier Cocan, le capitaine du navire des « Grandes opportunités » a signé le mardi 4 juin 2019, un décret portant création, organisation et fonctionnement du Comité d’organisation local du Championnat d’Afrique des nations 2020 et de la Coupe d’Afrique des nations 2021 (Cocan 20-21).

Allocation mensuelle

L’organe présidé par le ministre des Sports et de l’Education physique et dont le président de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) en est le vice-président, a pour mission « d’assurer la bonne organisation du Chan Total 2020 et de la Can Total 2021 en collaboration avec la commission d’organisation mise en place par la confédération africaine de football (Caf) conformément aux cahiers de charges y relatifs ».

Paul Biya indique également dans le décret créant ledit Comité, qu’il devra s’assurer de la qualité des installations de toute nature à mettre à la disposition des délégations, des équipes, des officiels et des invités spéciaux. Tout comme il veillera à la mise en place un service médical organisé et en adéquation avec les exigences des compétitions. Il est également attendu du Comité, de « définir un plan de mobilisation des moyens de transport permettant une mobilité efficace des équipes, des officiels et des délégations ; de mettre en place des plateformes média locales, permettant d’organiser et d’optimiser la communication sur et autour de ces compétitions, sans préjudice des dispositions du cahier des charges de la Caf ; de rechercher des partenaires et sponsors ; de garantir la sécurité de ces compétitions ».

L’Article 14 en son alinéa 1 renseigne que « les fonctions de président, vice-président, membre et rapporteur du Cocan 20-21, des commissions techniques et des comités de site sont gratuites. Toutefois, les intéressés, ainsi que les personnes invitées à titre consultatif, peuvent prétendre à une indemnité de session conformément à la réglementation en vigueur ». Et son alinéa 2 de préciser que « nonobstant l’indemnité visée à l’alinéa 1 ci-dessus, le Directeur du tournoi, ses Adjoints et les membres de son secrétariat bénéficient d’une allocation mensuelle dont le montant est fixé par un texte particulier du Premier ministre, chef du Gouvernement ».

Commenter avec facebook

Source
lavoixdukoat : Daniel NDING
Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer