Cameroun – Passage au numérique: Les ménages exclus

L’enjeu de la migration vers la télévision numérique terrestre est banalisé auprès de l’opinion publique, du fait d’un manque de dispositif précurseur.L’indifférence des camerounais est quasi déconcertante. Alors que le basculement de l’analogie au numérique est annoncé d’ici la mi-juillet prochain, dans les ménages tout se passe comme s’il s’agissait d’un non-événement. De nombreux individus détenteurs d’une télévision à tube cathodique, ignorent pour la plupart, le dispositif nécessaire au cas où le Cameroun viendrait à opérer la mutation. « Ma télévision est certes un ancien model, mais jusqu’ici je parviens à visionner sans la moindre gêne. Je n’ai pas l’impression qu’il y a quelque chose qui se prépare de manière à ce je ne puisse plus parfaitement l’utiliser », lâche Gisèle devant son petit écran. Comme Gisèle, plusieurs téléspectateurs ne semblent pas se soucier de ce qui adviendra avec la migration vers l’audiovisuel numérique. « Pour l’instant rien ne nous dit qu’avec la télévision numérique terrestre (Tnt), quelque chose va changer. Puisque rien n’est concrètement fait pour nous prévenir», souligne Emmanuel. A l’absence d’une communication, visant à sensibiliser les ménages sur les réelles mesures à prendre, les personnes avisées sont très souvent mis en difficulté face au choix d’un téléviseur numérique. Celles-ci, ont tendance à assimiler tous les téléviseurs écran plat, à ceux dits numérique.
S’il est vrai qu’en principe c’est depuis le 17 juin dernier que la mutation devait s’opérer, il apparait néanmoins que le citoyen lambda a du mal à se fixer sur la qualité et le coût des décodeurs capable de capter le signal numérique. De l’avis d’un électrotechnicien, « Le fait qu’on ne sache pas à quoi ressemblent les décodeurs à ce jour, dévoile l’impréparation du gouvernement ». Pour lui, les consommateurs devraient à ce jour, être capable de se procureur des décodeurs sur le marché. Dès lors que, « Les téléviseurs à tube ne peuvent pas fonctionner avec le système numérique. Il faut un équipement approprié pour convertir le signal analogique au numérique. Et cela nécessite une dépense supplémentaire venant du consommateur qui devraient être à même de le savoir avant la mutation », renchérit-t-il. Dans les villes de Yaoundé et Douala, appelées à bénéficier en premier de cette mutation dans le pays, les kits conçues à cet effet sont toujours invisibles sur le marché.
Rappelons que la mise en place de la Tnt, va permettre la réception des programmes sur d’autres réseaux à l’instar des réseaux de mobiles et des réseaux à protocole Internet. Du fait de la numérisation des signaux du programme tv, la Tnt, contrairement à la télévision analogique où un seul programme est diffusé sur une fréquence, devra favoriser la diffusion sur une même fréquence, plusieurs programmes de 6 à 12 chaines.

[b]Luc Justin Kamguia, 237online.com[/b]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *