Cameroun – Opération épervier: étranges missions d’enquête à l’étranger

Le chef de l’État aurait dépêché Laurent Esso, Martin Mbarga Nguélé, Jean Baptiste Bokam et Léopold Maxime Eko Eko, hors du pays pour retrouver les traces des milliards volés.[pagebreak]Selon des informations parvenues à La Météo, le président de la République entend monter dans les prochains jours d’un cran, dans la lutte contre la corruption et les détournements des deniers publics. En effet, apprend-on, Paul Biya aurait mis en mission à l’étranger au même moment, le ministre d’État ministre de la Justice Garde des sceaux, Laurent Esso, le Délégué général à la sûreté nationale (Dgsn) Martin Mbarga Nguélé, le Secrétaire d’État à la Défense chargé de la Gendarmerie (Sed), Jean Baptiste Bokam, le Directeur générale de recherche extérieure (Dgre), Léopold Maxime Eko Eko.

D’après notre source, le Garde des sceaux aurait quitté le pays jeudi 9 avril pour la Chine. Par la suite le Dgsn serait parti pour d’autres pays d’Asie, toujours pour enquêter sur des prétendus avoirs des personnalités camerounaises soupçonnées de détournement et de corruption. Le Dgre quant à lui, serait allé pour la même cause du côté de l’Europe. S’agissant des destinations où se rendraient différemment ces hauts commis de l’État, l’on parle également du Luxembourg, des Îles Féroé, l’Angleterre, ainsi que les pays de l’Amérique du Nord, de l’Amérique du sud, du Moyen-Orient et les Iles anglaises de Guernesey, le Moyen-Orient…
Les noms des personnes visées par cette mission circulent de bouche à oreille dans les salons huppés de la Capitale. En attendant les résultats de ces missions d’enquête, l’ensemble du sérail est déjà en ébullition. Vent de panique pour certains, mine d’enterrement pour d’autres. «La sérénité a foutu le camp parmi la grande majorité des pontes du régime», confie un habitué des milieux mondains de Yaoundé. Et de conclure : «Ils redoutent tous un séjour à Kondengui. Surtout que le chef de l’État a l’air déterminé »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *