Cameroun – Opération Epervier: Ces ministres et Dg en fonction dans les mailles du Tcs

TCS

La lutte contre les atteintes à la fortune publique et le recouvrement des sommes indûment détournées sont à l’origine de la création du Tribunal criminel spécial.[pagebreak] Depuis l’avènement de cette institution judiciaire, plusieurs gestionnaires indélicats y ont été convoqués pour répondre de leurs actes. En détention ou en fonction, personne ne semble se soustraire à cette juridiction. C’est ainsi que des directeurs généraux et mêmes des ministres en fonction ont, comme dans un bal, eu chacun à son tour de chauffe devant les officiers de police et les juges du Tcs. Un ministre de la République a même passé 24 h dans les geôles du centre de détention de Kondengui, avant d’être remis en liberté.
Louis Bapès Bapès pour ne pas le nommer, vient ainsi de fêter les un an de ce triste anniversaire. Après lui, quelques-uns de ses collègues ont été entendus. Fame Ndongo, Essimi Menye, Atanga Nji, Koung à Bessiké, Biyiti bi Essam, pour les membres du gouvernement, et Etoundi Oyono, ainsi que Amadou Vamoulké pour les directeurs généraux (la liste n’est pas exhaustive), ont été invités chacun en ce qui le concerne, de justifier de certains pans de leurs responsabilités de gestionnaire de la fortune publique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *