PolitiqueSociété

Cameroun: Ngalle Bibehe désamorce une autre grève des transporteurs

Le collectif des chauffeurs employés des transports routiers du Cameroun a décidé de lever le mot d’ordre de grève annoncé.

C’est la résultante d’une séance de concertation musclée entre le collectif des chauffeurs employés des transports routiers du Cameroun et le ministre des transports. Les 19 et 20 août 2019 ,sur hautes instructions du Président de la République , se sont tenues au cabinet du Mintransports , des réunions relatives au climat social dans le secteur des transports urbain, interurbain et routier du Cameroun.

Ces assistes faisaient suite au préavis de grève illimitée prévue à partir du 21 août. Au terme des concertations entre les différentes parties prenantes, le collectif a décidé « de lever le mot d’ordre de grève du 21 août 2019 et appelle tous les membres à vaquer normalement à leurs activités ». Une mesure considérée comme le fruit du dialogue social engagé par le ministre des transports.

Lire aussi
Transport aérien: Le Cameroun sollicite l’expertise du Qatar

En effet, lors de cette réunion qui a abouti à une entente entre le gouvernement et les syndicalistes, au moins 05 points ont été évoqués dont le transport clandestin, le désordre urbain et de la délinquance routière ; la vignette unique du contrôle urbain ; les tracasseries sur les corridors Douala-Ndjamena et Douala-Bangui ; la délivrance des titres de transports ; et les opérations de visite technique autonomique, la reforme du processus de sécurisation des vignettes de visite technique.

Face à ces revendications , plusieurs résolutions ont été prises séance tenante, notamment le lancement des opérations répressives contre le transport clandestin ,le désordre urbain et la délinquance routière ;la mise sur pied d’un comité interministériel visant à réduire les postes de contrôle sur les corridors suscités ; la mise en œuvre d’une politique de création de nouveaux centres de délivrances des titres de transport ;et l’automatisation du processus des opérations de visite technique automobile. « Pour les autres points relevant des compétences des autres départements ministériels, le ministre des transports a saisi, ce jour, par correspondances séparées, des administrations concernées, pour les séances de travail avec le Collectif des syndicats des chauffeurs employés des transports routiers du Cameroun », indique le communiqué final des assises.

Commenter avec facebook

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer