Cameroun – MyAfricanStartUp: Cinq startups camerounaises du futur

Selon une initiative africaine d’appui au secteur privé qui a livré son verdict des 100 jeunes pousses africaines où il faut investir, le 23 février 2017, l’on compte « Gifted Mom », « Himore Medical », « Kerawa », « Kiro’o Games » et « M-MuZiik ».
Cinq startups camerounaises figurent « le 1er Palmarès annuel des 100 startups africaines innovantes où investir ». C’est ce qui ressort du classement de février 2017 de l’organisation « MyAfricanStartUp », une initiative africaine d’appui au secteur privé ayant pour objectif de soutenir la création et développement de jeunes pousses. Elle est pilotée par le Camerounais Christian Kemayou, basé à Paris. Par ordre alphabétique, l’on a d’abord « Gifted Mom ». Créée en 2013 par Alain Nteff, un ingénieur informatique camerounais, l’application rappelle aux femmes enceintes les dates des vaccins, des examens et des consultations à faire pendant leur grossesse, et les différentes précautions à prendre après l’accouchement. Un suivi de l’enfant après la naissance est également proposé. Ensuite, il y a « Himore Medical » est une entreprise camerounaise créée en 2014 par Arthur Zang qui conçoit et fabrique des systèmes embarqués (système électronique et informatique autonome) à usage médical. Par ailleurs, Himore Medical fabrique et commercialise le CardioPad, une tablette qui permet à toute personne brièvement formée de mesurer des données physiologiques cardiaques. Après la startup d’Artur Zang, vient « Kerawa ». Il a déjà accueilli plus d’un million de visiteurs depuis sa création. A sa suite, le palmarès inclut Kiro’o Games. C’est en effet le premier studio de production de jeux installé en Afrique francophone. L’entreprise d’Olivier Madiba est aujourd’hui connue pour son jeu vidéo de rôle et d’action « Aurion : L’Héritage des Kori-Odan ». Celui-ci met en avant la beauté et la richesse de la culture africaine à travers les personnages, le scénario et le monde dans lequel l’histoire se déroule. Enfin, l’on a « M-MuZiik », qui combine les technologies AI et GSM. Créé en 2011 par Patrick Mveng, c’est une start-up qui fournit de la musique et de l’information automatiquement récupérée sur Internet, partout, à tout moment, et en quelques secondes. A condition que l’utilisateur ait, au préalable, émis le souhait de les recevoir via un SMS en français ou en anglais. Selon Christian Kemayou, fondateur de MyAfricanStartUp, durant l’année 2016, son équipe s’est mobilisée des mois pour rechercher et organiser une sélection de 100 startups parmi plus de 800 jeunes pousses d’Afrique. « L’objectif de ce palmarès MyAfricanStartUp 100 n’est pas d’être un vecteur d’appel public à l’épargne mais de présenter de façon synthétique des entreprises récentes et innovantes, avec un chiffre d’affaires inférieur à 1 million de dollars annuel, localisées en Afrique, tout en respectant une diversité de profils et de secteurs d’activité », explique M. Kemayou.

Sylvain Andzongo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *