Politique

Cameroun – Mvila : Le Rdpc à l’école du discours de Paul Biya

L’atelier de sensibilisation des responsables locaux du Rdpc, parti du flambeau ardent et de ses organes annexes s’est tenu le 19 janvier dernier.

Il faut noter que les actions de formation, de sensibilisation qui relève du cahier de charge du parti. Le message de fin d’année du chef de l’état et le communiqué de presse du Sg du comité centrale poussent à l’action en vue d’un encadrement de proximité. Pour Minette Libom Li Likeng, chef de délégation départementale de la Mvila, « nous voudrions nous rassurer qu’il y a des militants authentiques, qui peuvent s’approprier du message du Président de la République en même temps président national du Rdpc. Le but étant de diffuser ce message dense auprès des militants à la base ». Pour l’oratrice, le discours est plein de messages. Pour le cas du tout premier atelier du genre, trois points étaient à l’ordre du jour. La paix et le vivre-ensemble au niveau de la Can Total énergies Cameroun 2021 qui est un événement inédit. Dans les villes cosmopolites comme Ebolowa, bien que n’ayant pas de poule, il faut réserver un accueil, l’expression de la marche du vivre-ensemble. Que les populations puissent vivre la Can à travers les Fan zones comme les populations qui accueillent les poules. Une façon de donner une bonne image du Cameroun. Le second thème a porté sur l’université d’état récemment créée à Ebolowa. Le débat a été ouvert et par la même occasion clôt sur le choix du site.

Elle sera implantée à Ebolowa, lieu-dit Métipwalé site de l’Enset d’Ebolowa qui n’appartient plus à l’université de Yaoundé I, mais à celle d’Ebolowa. Déjà, 90 hectares y sont disponibles. Pour le Minpostel, il ne faut pas seulement voir la création de l’université, mais les avantages qui y sont liés, les opportunités pour encadrer le projet, les activités économiques. Le tout étant que le Sud ne soit pas surpris par le flux de personnes qui vont arriver. Il faut parler en termes de logement, de production de vivres et d’autres commodités de vie. Le dernier aspect de cette communication a porté sur l’usage citoyen des réseaux sociaux, qui aujourd’hui contrarient les projets qui sont mis en place. D’où cette sensibilisation sur l’usage responsable, que les militants soient des patriotes sur internet. Pour le Minpostel, l’identité d’un habitant d’Ebolowa a un impact sur l’identité numérique de tout le Cameroun.

Orientation

Que ceux qui ont posé des actes étant cachés, ceux-ci vont les suivre durant toute leur existence. Car, on va vers un monde digitalisé. Ces responsables doivent donc aller dupliquer ce message auprès de leurs bases, afin que le Rdpc ait toujours des militants bien formés, et qui suivent
les orientations de leur champion. Dans ce discours, le chef de l’Etat a fait une présentation générale et l’analyse de la situation socioéconomique. A le croire, il faut demeurer vigilant car, le Covd-19 continue à faire des ravages. Il faut noter que cette infantilisation des militants n’est pas digne. Lorsqu’on sait que les citoyens en ont suivis pour la plupart. Ou alors l’intersaison politique est avalée par la Can, et que les formations politiques de l’opposition ne sommeillent ni ne dort. Il faut doubler de vigilance dixit Jules Onguené, militant de base.

Jacques Pierre SEH / 237online.com

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page