Cameroun -Musique: Phillbill a créé le « Bikossa »

Phillbill

Diyani Bill Munyenge, de son vrai nom a su nous faire danser à travers son tube à succès ‘’Shabasiko’’.

Celui qu’on surnomme aujourd’hui ‘’Shaba’’ est un beatmaker, auteur-compositeur, chanteur, producteur. Ses musiques sont toujours colorées de rythmes aussi bien variés propres au terroir notamment : le Makossa, le Bikutsi, Mangambeu … et de ceux dits urbains. Lui, il dit que son genre musical est le ’’Bikossa’’.

L’artiste de 30 ans s’explique : « je mélange les sons traditionnels avec du hip-hop, le RnB, la soul et autres avec nos rythmes traditionnels. J’appelle mon mélange de rythmes le « Bikossa ». C’est un mixage de tous les sons traditionnels du Cameroun, aujourd’hui je peux être focus sur l’Assiko et demain sur le Bikutsi, ou sur le Bensikin… A chaque fois que je prends un rythme j’essaie de respecter ses différentes interprétations et chorégraphies afin de rester unique et fidèle à cette sonorité musicale. Je change un peu le rythme lorsque je synthétise mais je pense que chaque musique est unique, il faut juste apporter un peu plus de rythme mais rester dans le même thème ».

Vendre la culture du Cameroun à l’international

A travers son concept, il travaille à valoriser ces rythmes propres et uniques au Cameroun et les rendre célèbres ou internationaux. Ainsi, dit-il, ceux qui sont en Chine, en France, en Amérique pourront écouter plus facilement notre musique et découvrir notre identité culturelle. Sa vision rejoint ses motivations : vendre la culture du Cameroun à l’international. « Je veux que le monde entier sache de quoi nous sommes capables et qu’il découvre notre culture aussi diversifiée qu’elle est ».

Et comment il procède ? Le titulaire d’une licence en arts de la scène et arts visuels ayant fait des études en production musicale explique : « Il suffit juste de prendre un rythme comme l’Assiko et de le travailler comme je l’ai fait dans mon son ‘’ Shabasiko’’.

Voix, piano, Djembe, Drums…

Cette chanson est un mélange de sonorité traditionnelle, ajouté à du RnB avec un synthétiseur, j’arrange facilement le mixage. Comme instruments, j’utilise : la voix, le piano, le Djembe, le Drum. C’est pareil avec le son ‘’ Mêmes mêmes Choses ‘’ de locko que j’ai travaillé et mon son ‘’La Clé’’. Au niveau des chorégraphies aussi, vous voyez bien que les danses traditionnelles sont représentées parmi les danseurs, l’on a par exemple dans le son ‘’La Clé ‘’, le groupe Assiko Young generation, Academy Biboum Kunde, Groupe Ambassibé… ». Ses performances et connaissances fonctionnent aussi bien chez lui que chez les artistes qu’il a produit et pour qui il a fabriqué des beats : Lady Ponce, Daphné, Coco Argentée, Ko-C, X-Maleya, Master Robinson, Blanche Bailly… Ils sont tous d’avis que Phillbill, spécialisé dans la musique Afropop et le Bikossa est l’un des beatmakers les plus influents sur la scène musicale camerounaise.

Sur les traces des Manu Dibango…

Diyani Bill Munyenge de son vrai son nom a certes étudié l’art, mais il a comme repère certaines icônes de la musique au Cameroun qui, inspirent aussi bien d’un point de vue artistique que technique. « Nos aînés ont fait ces compositions de rythmes de chez nous et de ceux dits urbains pour vendre notre musique à l’échelle internationale. C’est notre tour », dit-il en se rappelant de la chanson ‘’Soul Makossa ‘’ disque d’or du célèbre et regretté mémoire Manu Dibango. « Je suis un grand fan de Manu Dibango. Il appelait son style afro-jazz, un mélange de Makossa à de la musique soul et du Jazz pour rendre sa musique internationale. Nous avons bien vu que cette chanson a été reprise par des grandes stars dans le monde. Cela veut dire que lorsque nous apportons une touche d’originalité, c’est captivant et les autres nous écoutent», poursuit-il. Et d’ajouter : «J’écoute aussi des musiciens comme : R. Kelly, Fela Kuti, Michael Jackson, Wes Madico, Quincy Jones, Angélique Kidjo, Salif Keïta, keita, Youssou N’Dour… »

G.A.M / 237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *