Cameroun: Mini-congrès Régional de la Communauté Bafoussam de Yaoundé - 237online.com
Société

Cameroun: Mini-congrès Régional de la Communauté Bafoussam de Yaoundé

Le Président du Comité d’organisation du Mini-congrès Régional de la Communauté Bafoussam de Yaoundé, Foguieng Kue Romain dresse le bilan de ses activités.

Pouvez-vous nous faire l’économie de tout ce qui a été fait durant ce Mini-congrès Régional ?

En réalité, c’est le Mini -congrès de l’Amicale pour le développement socio-économique et culturel de Bafoussam (ADEBSAM). Alors pour cet événement qui s’achève ce 28 juillet, nous avons débuté le 20 juillet dernier avec une marche sportive avec un parcours de 5km .Le lendemain, 21 juillet c’était la journée consacrée à la santé. Nous avons fait un bilan de santé à tout le monde sans distinction et tout ceci était gratuit.

Nous sommes allés au-delà, c’est-à-dire, on ne s’est pas limité uniquement à la communauté Bafoussam. Nous avons pris en charge aussi les communautés sœurs. Il y avait la communauté Beti et la communauté Musulmane. Tout ceci vise la promotion du vivre ensemble. Ce 28 juillet, nous avons bouclé par l’excellence académique. On a primé plus de 100 élèves du CEP au Baccalauréat. Il y a eu des mentions. Nous rappelons que le Ministre, Secrétaire Général Adjoint aux services du premier ministère était représenté, ainsi que les autorités de l’arrondissement de Yaoundé IV.

Alors quel est l’impact de cet événement sur le grand Congrès prévu à Bafoussam ?

Effectivement, du 10 au 18 Août prochain, Bafoussam accueille la 62ème édition de l’Amicale pour le Développement socio-économique et culturel de Bafoussam ( Adebsam). L’impact du Mini-congrès sur le grand rendez-vous, c’est la promotion de l’excellence académique que nous faisons déjà ici. La même chose va être faite à Bafoussam, à la seule différence qu’à Bafoussam, on ne primera que les nouveaux Bacheliers.

Durant une semaine, tout a tourné autour du Vivre-ensemble. Qu’est ce qui explique ce choix ?

Si nous avons opté pour le vivre ensemble, c’est par rapport à tout ce qui se passe actuellement au Cameroun. Beaucoup passent leur temps à créer des conflits interethniques. Pourtant à l’époque, on n’a pas connu tout cela. Nous vivions ensemble, et on continue à vivre ensemble. C’est pourquoi nous attirons l’attention des uns et des autres pour leur dire qu’on n’ a pas de problèmes et qu’ ensemble, nous pouvons bâtir un Cameroun prospère.

Pouvez-vous nous faire une présentation sommaire de la communauté Bafoussam de Yaoundé ?

A tête de la communauté Bafoussam de Yaoundé, nous avons le chef honoraire, et un chef de famille. Il y a celui qu’on appelle le chef de la communauté, suivi du président de la coordination général des Elites et après le président de l’ADEBSAM, puis le président de la COBAYA qui est celui-là qui gère tous les sept quartiers. En plus ,viennent la présidente du comité élargi des femmes et le président du conseil des notables qui est là pour préserver nos traditions et coutumes. Enfin, on a l’ACEEBA qui est l’association culturelle des élèves et étudiants Bafoussam

Commenter avec facebook

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer