Cameroun: Maurice Kamto prend la tête du Mrc

L??ancien parti d??Alain Fogué a tenu sa convention inaugurale les 29 et 30 septembre dernier à Yaoundé.Le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (Mrc), a tenu les 29 et 30 septembre dernier à Yaoundé, sa première convention. Et comme on s??y attendait déjà, c??est l??ancien ministre délégué auprès du ministre de la Justice, le Pr Maurice Kamto, qui a été porté à la tête de cette nouvelle formation politique. Il remplace Alain Fogué Tedom, qui a présidé aux destinées de ce parti depuis sa mise sur pied. Au terme du congrès de vendredi et samedi derniers, l??enseignant de sciences politiques cède donc son fauteuil de leader du parti et en devient le

secrétaire général adjoint chargé des finances. Maurice Kamto qui avait affiché son ambition présidentielle dès sa démission du gouvernement le 30 novembre 2011, trouve donc à travers sa consécration comme président du Mrc, un tremplin pour concrétiser la promesse qu??il avait faite aux Camerounais : leur proposer des idées concrètes pour une meilleure construction du Cameroun, et surtout des hommes pour les mettre en pratique.C??est pourquoi il exprime déjà un sentiment de « gratitude » vis-à-vis de nombreux militants et sympathisants de la formation. « En me portant à la tête de notre mouvement, vous exprimez l??étendue de l??estime et de la confiance que vous me témoignez. » Et, « je perçois le poids considérable de la charge, l??étendu du sacrifice qu??elle implique et l??ampleur de l??espoir et des attentes que le lancement de notre mouvement suscite déjà au sein du peuple camerounais », poursuit l??éminent universitaire. Qui prévient : « Nous n??avons pas le droit de décevoir ces attentes ». Le juriste chevronné est persuadé de ce qu??il peut donner de bonnes raisons aux Camerounais de tous les bords, visiblement désintéressés de la chose politique depuis des lustres, « de s??investir à nouveau dans l??engagement politique citoyen pour transformer ensemble notre pays ». Pour lui, « ils en ont assez vu depuis le retour au multipartisme(??) Ils veulent voir autre chose, une façon différente de faire la politique ».Dans une stature physique digne de son rang, il soutient qu?? « en ce jour mémorable », « une dynamique est à l????uvre, une espérance est née. Elle a un nom : le Mouvement pour la renaissance du Cameroun ». A en croire sa hargne devant une salle archicomble du siège du Mrc situé au quartier Odza au Sud de Yaoundé, « personne – je vous le dis, personne – ne m??empêchera de dire la foi que j??ai dans notre peuple, et mon désir ardent de me mettre à son service ». Il dit des tenants actuels du pouvoir qu?? « ils nous brocardent à l??encre de leur arrogance ; ils nous méprisent du haut de leur suffisance. Ils ont tort. Le peuple camerounais n??appartient à personne ; il est libre et majeur, il est souverain. Il saura s??exprimer le moment venu ». On avait annoncé que ce mouvement serait une coalition de partis politique. On n??en est certainement pas encore là, mais, de nombreuses personnalités de la société civile et autres transfuges de partis de l??opposition nous retrouvent déjà. C??est le cas de Martin Ambang, ancien délégué régional du Social democratic Front(Sdf), qui devient deuxième vice-président du désormais parti de Maurice Kamto.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *