InternationalPolitique

Cameroun: Macron invite Paul Biya en France du 11 au 13 novembre 2019

Une source diplomatique annonce qu’à l’issue de la visite de Jean-Yves Le Drian, les 23 et 24 octobre 2019, au Cameroun, le ministre français de l’Europe et des Affaires étrangères a remis une invitation au président Paul Biya de son homologue français Emmanuel Macron.

Le président camerounais est convié au Forum de Paris sur la paix, prévu du 11 au 13 novembre 2019.

Le chef de l’Etat camerounais devrait à nouveau se rendre en France à l’invitation de son homologue français, Emmanuel Macron.
C’est à l’effet de prendre part au Forum de Paris sur la paix qui est présenté comme un lieu de dialogue et de coopération autour des solutions de gouvernance mondiale. C’est aussi un espace de networking, de rencontres bilatérales et de médiations. Le comité d’organisation de ce forum indique que « tout au long de l’année, nous soutenons dix projets de gouvernance sélectionnés parmi ceux présentés au Forum. Nous apportons à ces projets un appui sur mesure pour leurs activités de plaidoyer, de communication et de développement organisationnel ». Le président Paul Biya, s’il honorait à cette invitation, rencontrerait pour la deuxième fois Emmanuel Macron en l’espace de quelques semaines. En effet, les deux personnalités se sont rencontrées la dernière fois à Lyon, lors de la 6e conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme. C’était 9 au 10 octobre 2019. « Cette série de rencontres marque ainsi une phase de relance de la coopération historique très forte qui lie les deux pays », indique l’ambassade de France au Cameroun.

Lire aussi
Le Président Paul Biya doit séparer les lutteurs: Cavaye Yeguie Djbril Vs Niat Njifenji

Le Cameroun qui est invité à ce forum a été récompensé pour sa contribution à la paix et à la sécurité internationale. A cet effet, le Cameroun a reçu une cagnotte des Nations unies afin de poursuivre les actions de pacification et de retour à la paix dans les différentes zones affectées. L’Onu a remis au pays de Paul Biya la rondelette somme de 8,5 milliards de Fcfa à travers le Fonds pour la consolidation de la paix. « Le Fonds pour la consolidation de la paix est un Fonds permanent pluriannuel géré par le Secrétaire général des Nations unies au nom de Etats membres. Il a pour objectif de répondre aux priorités de consolidation de la paix identifiées par les pays. Ce Fonds est destiné à soutenir les interventions rentrant dans des processus de consolidation de paix », a rappelé un représentant de l’instance onusienne au Cameroun.

Les efforts du pays en la matière sont reconnus par la majorité de Camerounais et l’ensemble de la communauté internationale.
Les exemples en témoignent à suffisance : Participation à la lutte contre le terrorisme et particulièrement contre le groupe terroriste Boko Haram, la lutte contre les séparatistes dans les zones anglophones (Nord-ouest et Sud-ouest). Terre hospitalière et paisible, le Cameroun allège les souffrances des nombreux réfugiés qui soufflent la paix dans notre pays. Parmi eux, les Centrafricains, Tchadiens, Nigérians, Rwandais… Les contingents des Forces armées camerounaises pour la République centrafricaine témoignent à suffisance la contribution du Cameroun dans les actions de maintien de la paix en Afrique en général et dans la sous-région en particulier. La voix du Cameroun devrait donc porter lors des assises de Paris.
Paul Biya, mendiant de la paix, a déjà prouvé au monde qu’il est un homme de paix. Il a pris des décisions ces dernier temps allant dans le sens d’œuvrer pour le retour de la paix au Cameroun.

Lire aussi
Cameroun - en attendant le remaniement … Ces ministres qui ont une image exécrable auprès des populations

Le Cameroun est un lieu de rencontre d’hommes, différents les uns des autres, qui, par une passion commune dans l’unité et la paix, est parvenu à faire cause commune, du moins à dialoguer et que les populations sans distinctions s’acceptent mutuellement et dans la ferveur, apprennent à vivre sous le signe de la tolérance. « Cette dignité a explosé à cause de cette guerre aux conséquences douloureuses. C’est une invite qui s’est rebellés de revenir. Seul le dialogue rassemble et la femme est depuis lors, la cible privilégiée. Il est temps de revenir à des meilleurs sentiments et le gouvernement de la République vous tend toujours la main », souligne un ponte du régime qui soutenait, il y a quelques temps, que le chef de l’Etat mérite le prix Nobel.

La république Presse N° 048 du 04 novembre 2019

Commenter avec facebook

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer