Cameroun – Lutte contre le covid : Le projet macabre d’un député

Manfouo David

Demander aux ministres d’injecter le vaccin anti covid 19 dans les boissons courantes à faire consommer par les camerounais, à leur insu, est proprement un acte criminel. Et le député Manfouo l’a demandé avec insistance.

Le député Rdpc des Bamboutos ne l’a pas seulement exigé du haut de la tribune de l’Assemblée nationale. Il l’a également demandé dans une lettre, avec l’entête de l’institution, au ministre de la santé et au ministre de la recherche scientifique et de l’innovation. Dans l’objectif de ce député, il faut introduire un vaccin anti covid dans les produits des usines brassicoles et des usines de production d’eau minérale qu’il a expressément nommées. Pour un député qui est tout de même un ancien inspecteur des régies financières sorti de la «prestigieuse» école nationale d’administration et de magistrature, quelle quantité de vaccin allait-on injecter dans une bouteille d’eau minérale par exemple? Est-ce que ce député ignore que le vaccin se conserve à une température précise pour garantir son efficacité?

Est-ce que cet élu de la nation sait que le vaccin a un délai de péremption? Est-ce que l’honorable David Manfouo a prévu que si son projet aboutit, une même personne peut consommer plusieurs litres d’eau par jour, et donc plusieurs doses de ce vaccin? Est-ce qu’il sait que les produits conditionnés au Cameroun qu’il a cités sont aussi commercialisés dans les pays voisins ? Est-ce que le député David Manfouo imagine quel tort causerait-il aux entreprises produisant ces boissons, puisque les clients peuvent commencer à se méfier de leurs produits? Il n’a toujours pas retiré ses propos. Quelle image il donne des parlementaires camerounais?

David Nouwou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *