Cameroun : L’Expert Criminel Siméon WACHOU lance un SOS depuis sa garde à vue ! 🆘😰

Siméon WACHOU

Rebondissement dans l’affaire de la vente présumée frauduleuse d’un terrain marécageux à Yaoundé. Siméon WACHOU, l’Expert Criminel qui a dénoncé le scandale, vient d’être interpellé sur ordre du Préfet et craint pour sa vie. Exclusif 237online.com.

« Ma vie est en danger. Au secours ! » : L’appel poignant de Siméon WACHOU

C’est un appel au secours aussi bref que poignant que notre rédaction vient de recevoir de Siméon WACHOU, Expert Criminel de son état : « Appel à l’aide. Je viens d’être interpellé par le Commissariat du 3e Arrondissement pour avoir dénoncé la vente d’un terrain marécageux. L’Ordre viendrait du Préfet. Ma vie est en danger. Au secours ». Un SOS glaçant qui en dit long sur le désarroi de cet acteur judiciaire qui a osé briser l’omerta.

Son crime ? Avoir eu le courage de dénoncer ce qui s’apparente à un vaste scandale immobilier dans la capitale camerounaise. Au cœur du dossier, la vente plus que douteuse d’un terrain non constructible relevant du domaine national. Une transaction sur laquelle la justice devra lever le voile, malgré les pressions et intimidations.

Un Expert Criminel devenu gênant jeté en pâture ?

Mais pour l’heure, c’est la sécurité de Siméon WACHOU qui est en jeu. Celui qui hier encore dénonçait les « voyous » et autres « criminels » qui gangrènent le corps des Experts Criminels, est aujourd’hui la cible d’un inquiétant acharnement. Jusqu’au sommet de l’État, avec cette interpellation qui serait ordonnée par le préfet en personne, si l’on en croit son témoignage.

Une escalade qui fait froid dans le dos et soulève des questions dérangeantes : qui a intérêt à bâillonner ce lanceur d’alerte devenu trop gênant ? Quels secrets explosifs menacent d’être mis à jour dans ce dossier qui empeste les magouilles et le trafic d’influence ? Et surtout, jusqu’où iront les représailles contre cet expert qui risque sa liberté et sa vie pour que la vérité éclate ?

Une affaire qui met à l’épreuve l’État de droit au Cameroun

Au-delà du sort de Siméon WACHOU, c’est la crédibilité de toute la justice camerounaise qui se joue dans cette affaire aux allures de thriller politico-mafieux. Le pouvoir saura-t-il entendre le cri de détresse de cet auxiliaire de justice menacé pour avoir voulu servir le droit et la vérité ? Aura-t-il le courage de s’attaquer à la pieuvre de la corruption qui semble vouloir étouffer ce dossier brûlant ?

C’est un véritable test pour l’État de droit au Cameroun. Un test qui exige une réponse ferme et exemplaire. Il en va de la sécurité des acteurs judiciaires et de tous les citoyens épris de justice. Il en va de l’image du pays et de la confiance dans ses institutions.

Face à ce défi, les regards se tournent vers le Palais d’Etoudi. Le Président Paul Biya, garant de l’indépendance de la justice et de l’intégrité des institutions, saura-t-il imposer la loi républicaine face aux manœuvres des prédateurs tapis dans l’ombre ? L’avenir nous le dira. En attendant, 237online.com suivra avec la plus grande attention l’évolution de ce dossier crucial pour la bonne gouvernance et la lutte anti-corruption dans notre pays.

Par Patrick Esso’o pour 237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *