Cameroun : Les partisans d’Eto’o tentent de saboter l’inauguration du Musée des Rois Bamoun

Royaume-Bamoun.jpg

Une nouvelle polémique secoue le royaume Bamoun à quelques jours de l’inauguration tant attendue de son joyau architectural, le Musée des Rois Bamoun. Alors que les préparatifs battent leur plein pour accueillir cet événement historique prévu les 12 et 13 avril 2024 sous le très haut patronage du Président Paul Biya, une manœuvre sournoise tente de semer le doute dans les esprits. Un faux communiqué, prétendument signé par son Altesse Royale NJI POKASSA MBOMBO NJOYA Adamou, Premier Adjoint au Sultan Roi des Bamoun, annonçant le report de la cérémonie, circule en effet sur les réseaux sociaux. Une manipulation grossière qui suscite l’indignation au plus haut sommet de la pyramide du royaume.

Le Palais dément fermement et maintient le cap

Face à cette tentative de déstabilisation, la réaction du Palais ne s’est pas fait attendre. Dans un communiqué officiel relayé par 237online.com, les autorités du royaume apportent un « démenti formel » à ces allégations mensongères. « LE PALAIS DES ROIS BAMOUN informe l’opinion nationale et internationale que […] l’inauguration du Musée des Rois Bamoun se tiendra effectivement les 12 et 13 Avril 2024 à Foumban, comme prévu », martèle le texte.

Un rappel clair et net qui vise à couper court à toute spéculation et à rassurer les nombreux invités et participants attendus pour ces festivités qui s’annoncent grandioses. Car le Musée des Rois Bamoun n’est pas un projet comme les autres. Véritable prouesse architecturale et culturelle, il incarne la fierté et l’identité d’un peuple millénaire. Son inauguration, moment d’intense communion, ne saurait être remise en cause par des rumeurs malveillantes.

Les proches de Samuel Eto’o pointés du doigt

Mais qui se cache derrière cette grossière tentative de manipulation ? Si le Palais se refuse à tout commentaire officiel, les soupçons se portent vers l’entourage d’un homme : Samuel Eto’o. L’ancien capitaine des Lions Indomptables, en conflit ouvert avec le pouvoir en place, est en effet soupçonné par beaucoup d’être le commanditaire de cette fake news.

« On se demande ce que le peuple bamoun a à voir avec les obsèques du papa de Samuel Eto’o », s’interroge ainsi un notable de Foumban qui a requis l’anonymat. Une allusion à peine voilée aux futures funérailles du père de la star du football, qui ont défrayé la chronique et ravivé les tensions entre le clan Eto’o et les autorités.

Une stratégie de diversion qui ne prend pas

Mais si tel est le cas, force est de constater que cette stratégie de diversion n’a pas pris. Loin de déstabiliser le royaume Bamoun, cette pathétique tentative n’a fait que renforcer la détermination de tous à faire de cette inauguration un succès retentissant. « Rien ni personne ne pourra ternir la joie et la fierté qui habitent le peuple Bamoun en ces jours historiques« , affirme un proche du Palais.

Car au-delà des petites manœuvres politiciennes, c’est bien l’âme et le rayonnement d’une culture ancestrale qui s’apprêtent à briller de mille feux à Foumban. Le Musée des Rois Bamoun, fruit d’un travail acharné et d’une vision ambitieuse, incarnera aux yeux du monde la richesse et la vitalité de ce royaume légendaire. Une consécration qui ne saurait être éclipsée par quelques viles rumeurs.

Alors que le compte à rebours est lancé, le peuple Bamoun se prépare à vivre un moment d’exception. Dans l’effervescence des préparatifs, une seule certitude : les 12 et 13 avril, c’est à Foumban et nulle part ailleurs que battra le cœur du Cameroun. Et cela, aucun faussaire ne pourra le changer.

Par Armand Ballo pour 237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *